Un nouveau caisson hyperbare d’une capacité de 12 personnes

Caisson hyperbare d'une capacité de 12 personnesA partir de mars 2010, les patients victimes d'accidents de plongée, d'intoxications graves au monoxyde de carbone ou d'embolies gazeuses… seront installés dans un caisson hyperbare de dernière génération. A l'intérieur, une pression supérieure à la pression atmosphérique permet selon les cas- une hyperoxygénation tissulaire ou l'élimination des bulles d'azote. Ce caisson hyperbare de 30m² peut recevoir jusqu'à 12 personnes (deux fois plus que l'équipement précédent). Il abrite 2 chambres thérapeutiques de 8 et 4 places séparées par un sas de transfert.
A partir de mars 2010, les patients victimes d’accidents de plongée, d’intoxications graves au monoxyde de carbone ou d’embolies gazeuses… seront installés dans un caisson hyperbare de dernière génération. A l’intérieur, une pression supérieure à la pression atmosphérique permet selon les cas- une hyperoxygénation tissulaire ou l’élimination des bulles d’azote. Ce caisson hyperbare de 30m² peut recevoir jusqu’à 12 personnes (deux fois plus que l’équipement précédent). Il abrite 2 chambres thérapeutiques de 8 et 4 places séparées par un sas de transfert.

Cette structure spectaculaire d’environ 40 tonnes arrivera d’Allemagne par convoi exceptionnel et sera acheminée jusqu’à l’unité de médecine hyperbare du pôle anesthésie-réanimation.

Caisson hyperbare
Le système de pressurisation -avec compresseurs et réservoirs d’air comprimé à 15 bars- est géré par informatique.
constructeur HAUX – Montant de l’investissement : 900 000 euros

L’oxygénothérapie hyperbare est particulièrement indiquée en cas
· d’accidents de plongée
· d’intoxications graves au monoxyde de carbone
· d’embolies gazeuses
· d’infections nécrosantes à germes anaérobies (gangrène gazeuse…)
· de syndromes d’écrasement de membres
· de lésions radio-induites
· de retards de cicatrisation post-chirurgicaux ou chez le diabétique
· de surdités brusques récentes
· d’ostéomyélites réfractaires

Une équipe spécialisée
Historiquement, cette Unité de Médecine Hyperbare a été créée par le Pr Barthélémy en 1974 puis intégrée dans le Service d’Anesthésie-Réanimation du Pr Egreteau en 1994. Seule installation de ce type en Bretagne, sa mission prend une dimension régionale, à caractère civil et militaire, au service de la population des quatre départements bretons.

Ce nouvel équipement permettra de poursuivre l’activité existante en améliorant la sécurité et la qualité de la prise en charge d’un plus grand nombre de patients dans de meilleures conditions de travail. L’équipe dédiée est constituée de médecins et infirmier(e)s hyperbaristes assurant une disponibilité 24 heures sur 24, 365 jours par an.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.