Un nouveau centre de formation à Nîmes

Implanté depuis 2008 sur le campus hospitalo-universitaire Carémeau, le service Formation du CHU de Nîmes dispense depuis une décennie des formations à l’ensemble des professionnels. Le 21 juin dernier, le service a migré dans de nouveaux locaux et depuis le 17 septembre, 90 personnes s'y forment chaque jour.
Implanté depuis 2008 sur le campus hospitalo-universitaire Carémeau, le service Formation du CHU de Nîmes dispense depuis une décennie des formations à l’ensemble des professionnels. Le 21 juin dernier, le service a migré dans de nouveaux locaux et depuis le 17 septembre, 90 personnes s’y forment chaque jour. 

C’est le 21 juin dernier que le service de Formation a quitté le bâtiment polyvalent pour le pavillon 4 de Carémeau. Et depuis le 17 septembre, 90 personnes y évoluent chaque jour pour suivre une formation. Avec une capacité de six salles sans compter la salle informatique, pouvant accueillir de 15 à 20 personnes, le service sera au complet jusqu’à fin décembre. Ce dispositif génèrera la mise en place de six formations quotidiennes (en dehors des périodes de congés). Les formations dispensées jusqu’alors dans différentes salles de réunions du CHUN, à l’IFSI, ou dans des salles louées seront ainsi réalisées sur place.

Nouveaux projets

De nouveaux projets accompagneront la création de ce centre, notamment la mise en place d’une plateforme d’e-learning qui proposera des formations dans une salle informatique spécialement prévue à cet effet. Grâce à ces nouveaux locaux, le CHUN déploiera encore davantage la formation interne. Notons en outre que depuis 2013, l’établissement, organisme de formation agréé, ouvre ses formations à l’extérieur grâce à l’agrément « DPC » obtenu auprès de l’Organisme gestionnaire du DPC (OGDPC), devenu en 2016, l’Agence nationale du DPC (ANDPC).
Enfin, en 2013 toujours, lors de la création du catalogue « DPC et formation continue », un dispositif fut mis en place sur le site Internet pour apporter aux personnes extérieures au CHUN une facilité de consultation et d’inscription.

L’enseignement par simulation

Résolument tournés vers l’avenir, le CHUN et la faculté de Médecine Montpellier-Nîmes de l’Université de Montpellier ont créé, en 2015, SimHU Nîmes, centre pluridisciplinaire innovant d’enseignement par simulation qui regroupe de nombreuses disciplines : anesthésie-réanimation, chirurgie digestive, gynécologie-obstétrique, hépato-gastroentérologie, urgences, ORL, orthopédie, pédiatrie, urologie.
Entre 2008 et 2018, le nombre de formations proposées en intra est passé de 1 à 100. De trois congrès organisés par le CHUN, le service Formation en a géré six en 2017, six en 2018 et en prévoie huit pour 2019. 140 formateurs internes, médicaux et non médicaux, ont été recrutés et participent à ce dispositif. Les recettes du catalogue ont ainsi triplé en quatre ans.

Congrès organisés par le service Formation du CHUN en 2017 et 2018 :

– Journées du Comité de lutte contre la douleur (CLUD)
– Forum infirmier
– Journées du Comité de liaison en alimentation et nutrition (CLAN)
– Rencontres aides-soignantes (AS)
– Gérontocare
– Journées de la recherche paramédicale du Groupement hospitalier de territoire (GHT)
– Cévennes-Gard-Camargue

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.