Un nouveau centre hospitalo-universitaire pour les soins dentaires à Rennes

L’ancien centre dentaire place Pasteur, à l’étroit dans ses locaux, éloigné de la faculté d’odontologie et du service de chirurgie dentaire n’offrait plus une qualité d’accueil satisfaisante à ses 43 700 patients. Impossible de repousser les murs pour faire face à l’augmentation d’activité de l’ordre de 2 500 passages par an. Impossible aussi de former dans de bonnes conditions les 240 futurs chirurgiens-dentistes*. Pour toutes ces raisons, le CHU de Rennes a inscrit la construction d’un Centre de soins dentaires à son projet « Nouveau CHU de Rennes ». Son ouverture le 15 janvier 2017, marque la 1ère étape du regroupement de l’ensemble des activités de MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) sur le site principal de Pontchaillou.
L’ancien centre dentaire place Pasteur, à l’étroit dans ses locaux, éloigné de la faculté d’odontologie et du service de chirurgie dentaire n’offrait plus une qualité d’accueil satisfaisante à ses 43 700 patients. Impossible de repousser les murs pour faire face à l’augmentation d’activité de l’ordre de 2 500 passages par an. Impossible aussi de former dans de bonnes conditions les 240 futurs chirurgiens-dentistes*. Voilà pourquoi, le CHU de Rennes a inscrit la construction d’un Centre de soins dentaires à son projet « Nouveau CHU de Rennes ». Son ouverture le 15 janvier 2017, marque la 1ère étape du regroupement de l’ensemble des activités de MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique) sur le site principal de Pontchaillou. Dans cette cité de la santé, le centre partage un immeuble flambant neuf avec un hôtel hospitalier expérimental** et la trésorerie hospitalière.
Sur 3 niveaux les 87 praticiens seniors et 34 professionnels non médicaux dispensent des soins de proximité – urgences, d’odontologie pédiatrique et adulte- et d’excellence comme la chirurgie implantaire avancée, l’allogreffe osseuse 3D ou l’endodontie sous microscope. Très fréquenté, le pôle prévoit de traiter 57 000 rennais en 2019.
Pour pallier les inégalités d’accès, le centre a aussi prévu une unité fonctionnelle dédiée aux adultes et enfants en situation de handicap et des tarifs adaptés pour les familles dans la précarité.

Un plateau technique d’exception

Le Centre dispose de 79 salles chacune équipée d’un fauteuil de soins, dont 4 salles blanches garantes des conditions d’hygiène et de sécurité optimales pour la chirurgie orale et 3 salles permettant l’utilisation MEOPA (Mélange Equimolaire d’Oxygène et de Protoxyde d’Azote) pour diminuer la douleur et l’anxiété liée aux soins, 1 laboratoire de prothèses et de Conception Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO), 4 salles de Staff pour les internes, des salles de captation permettant la retransmission d’images dans et hors bâtiment (amphithéâtre, web…)….

Rennes, CHU numérique

Laboratoire du CHU de demain, le service d’odontologie a dématérialisé le « dossier patient »  et réussi le pari d’une activité « zéro papier ». Dans le domaine de la formation, il va développer des solutions de Conception Fabrication Assistée par Ordinateur en lien avec l’Université et les industriels. Déjà, il propose un équipement de prise d’empreinte numérique, de reconstruction numérique de la cavité orale et des dents et de fabrication assistée par ordinateur des prothèses.

Enseignement

La large palette d’interventions, le nombre et la diversité de ses patients font du Centre de soins dentaires un formidable outil pour l’apprentissage pour les professionnels médicaux (internes, externes, praticiens en formation tout au long de la vie) et paramédicaux (aides-soignants, assistants dentaires…).

Recherche

Le Pôle Odontologie est particulièrement impliqué dans 3 unités de recherche de l’Université de Rennes 15, et la majorité des étudiants en thèse d’université est issue de ces laboratoires. La production académique y est intense, entre 2012 et 2016, 56 publications internationales et 28 nationales, 53 communications internationales et 82 nationales, 4 ouvrages internationaux et 19 nationaux.  Dans le cadre du prochain projet d’établissement du CHU, l’odontologie s’engagera également sur des secteurs très différenciés (biomatériaux, bactériologie /alimentation, technologie pour la santé)
A noter que sur les 32 Centres Hospitaliers Universitaires au plan national, seuls 21 possèdent un service d’odontologie, et parmi eux 16 CHU dont Rennes sont liés à une faculté d’odontologie.

Conception-Réalisation du Programme immobilier

Equipe Cardinal-Janiaud-Acore-Acoustibel

Montant global incluant la résidence hôtelière : 21,8M€
Montant pour le CHU : 16,725 € TTC soit :
Travaux Centre de soins dentaire et trésorerie = 13,7M€ TTC
Equipements médicaux = 2,36M€
Equipements hôteliers = 535 000€
Equipements informatiques = 130 000€
Financement du Centre de soins dentaires
900 000€ Région Bretagne,
300 000€ Rennes métropole, 

11 000 m² en 3 programmes :
741 m² / Trésorerie hospitalière : en RDC bas, coté voie ferrée
5 039 m² / Centre de Soins Dentaires : en RDC bas, côté rue Henri le Guilloux et 79 salles de soins dentaires répartis sur 2 plateaux (RDC haut, R+1)
5 228 m² / Résidence services : 5 niveaux comprenant 176 logements T1 – T2
*220 externes, 20 internes sont formés à la chirurgie dentaire à la faculté d’odontologie 
**Le CHU de Rennes a été retenu par la DGOS pour expérimenter une prestation d’hébergement non médicalisé pour les patients, dite « hôtel hospitalier » sur 3 ans. Cette opération vise à proposer une solution hôtelière dédiée (sous conditions d’éloignement géographique, contexte médical, autonomie…) aux patients en pré ou post-séjour ambulatoire, en séances itératives ou nécessitant une hospitalisation de très courte de durée. L’établissement entend ainsi façon améliorer leur confort et l’intimité de leurs familles en offrant des conditions hôtelières agréables.  la fatigue des « allers-retours CHU-domicile » en cas de recours à des techniques thérapeutiques itératives.
Sur le même sujet

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.