Myélome : efficacité démontrée d’un nouveau médicament

Un nouveau médicament a démontré son efficacité dans la prise en charge du myélome, maladie du sang et de la moelle osseuse. Le Ixazomib a été testé sur un très grand nombre de patients et son utilisation en adjonction aux traitements habituels a considérablement amélioré la réponse aux traitements et la durée de réponse. Outre son efficacité, le Ixazomib présente l'avantage d'être administré par voie orale et d'offrir un très bon profil de tolérance. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le New England Journal of Medicine, prestigieuse revue médicale et scientifique, jeudi 28 avril 2016.

Un nouveau médicament a démontré son efficacité dans la prise en charge du myélome, maladie du sang et de la moelle osseuse. Le Ixazomib a été testé sur un très grand nombre de patients et son utilisation en adjonction aux traitements habituels a considérablement amélioré la réponse aux traitements et la durée de réponse. Outre son efficacité, le Ixazomib présente l’avantage d’être administré par voie orale et d’offrir un très bon profil de tolérance. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le New England Journal of Medicine, prestigieuse revue médicale et scientifique, jeudi 28 avril 2016.
Les résultats positifs de l’essai international coordonné par le Pr Philippe Moreau, chef du service d’hématologie clinique du CHU de Nantes, ont conduit à l’autorisation d’utilisation de ce nouveau médicament aux États-Unis à la fin de l’année 2015. Le dossier d’autorisation d’utilisation est en cours d’évaluation auprès des autorités Européennes. 
Au CHU de Nantes, le service d’hématologie clinique travaille au quotidien au développement et à l’utilisation de nouveaux médicaments pour toutes les maladies du sang et de la moelle osseuse. Son activité est également reconnue par l’Institut National du Cancer qui a accordé à son unité de recherche clinique une accréditation pour tester en phase précoce toutes les nouvelles molécules disponibles pour ces maladies graves.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.