Un piano-hôpital à Marseille

Initiative réjouissante, l'Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille (AP-HM) emboîte le pas à la SNCF et installe un piano en libre-service dans le hall de la Timone 2. Parce que la musique adoucit l’hôpital et rend heureux tout simplement, chacun est invité à laisser libre cours à son inspiration avant ou après un examen ou une consultation, ou lors d’une visite à un proche.
Initiative réjouissante, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) emboîte le pas à la SNCF et installe un piano en libre-service dans le hall de la Timone 2. Parce que la musique adoucit l’hôpital et rend heureux tout simplement, chacun est invité à laisser libre cours à son inspiration avant ou après un examen ou une consultation, ou lors d’une visite à un proche. 
Un projet porté par les soignants 
A l’origine de ce projet, Julia Javelaud, musicienne amateur et manipulatrice radio. Elle joue de l’accordéon auprès des patients de son unité, le service d’imagerie médicale du Pr Jean-Michel Bartoli à l’hôpital de la Timone et rêvait de partager davantage sa musique. La mobilisation de toute son équipe, en lien avec le service Communication & Culture, a permis de concrétiser ce rêve généreux. 
Le piano sera également disponible pour des concerts organisés à l’hôpital avec les partenaires culturels de l’AP-HM.
Le piano droit Colmann a pu être acquis par l’AP-HM grâce au soutien de VIA SANTE Mutuelle, et de GEBELIN PLANETE Musique. Il sera inauguré  le 6 avril 2017;

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.