Un robot chirurgical à portée de main : démonstration

Les limousins sont invités à une séance de démonstration du robot chirurgical jeudi 13 octobre dans le hall du CHU de Limoges. Initiés à l'utilisation de cet équipement de pointe par les chirurgiens de l'établissement, ils pourront - une fois n'est pas coutume - prendre les commandes et guider le robot à partir de la console avec vision 3D, histoire d'en apprécier sa maniabilité. Les experts en jeux vidéo sont les bienvenus.

Les limousins sont invités à une séance de démonstration du robot chirurgical jeudi 13 octobre dans le hall du CHU de Limoges. Initiés à l’utilisation de cet équipement de pointe par les chirurgiens de l’établissement, ils pourront – une fois n’est pas coutume – prendre les commandes et guider le robot à partir de la console avec vision 3D, histoire d’en apprécier sa maniabilité. Les experts en jeux vidéo sont les bienvenus.
Familiariser le public à la haute technologie, expliquer les avantages des interventions mini-invasives au premier rang desquels figure la récupération rapide des patients et présenter les multiples usages du robot en chirurgie pédiatrique, chirurgie gynécologique, ORL, chirurgie thoracique et cardio vasculaire, chirurgie digestive, chirurgie urologique. Tels sont les enjeux de cette initiative originale.
Le public est invité durant la journée et les professionnels de santé seront accueillis de 18h30 à 22h00 sur inscription à service.communication@chu-limoges.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.