Un service d’ophtalmologie intégralement informatisé

Avec ces 18 500 consultants, par an, la consultation d'ophtalmologie du CHU d'Angers, qui a inauguré ses nouveaux locaux le 2 juin 2006, reflète bien l'évolution connue par la profession ces dernières années.

Avec ces 18 500 consultants, par an, la consultation d’ophtalmologie du CHU d’Angers, qui a inauguré ses nouveaux locaux le 2 juin 2006, reflète bien l’évolution connue par la profession ces dernières années.

Evolution des technologies tout d’abord En effet les ophtalmologues du CHU d’Angers, qui sont reconnus pour leur expertise dans des domaines particulièrement pointus tels que les inflammations et les infections oculaires, le glaucome, la greffe de cornée et la chirurgie de la rétine, disposent désormais d’équipement à la hauteur de leur expertise. Le plateau technique, actualisé ces dernières années, est remarquable par sa modernité mais également par l’attention qu’il porte au confort des patients.

L’informatisation est la seconde évolution qui a dernièrement marqué la discipline et le serviceEvolution dont le service angevin est un exemple. En effet, le CHU d’Angers est le premier Centre Hospitalier Universitaire à bénéficier d’un service d’ophtalmologie intégralement informatisé. Depuis la prise de rendez-vous jusqu’au dossier du patient, l’ensemble du circuit est informatisé. Cette informatisation fiabilise non seulement la traçabilité du dossier mais simplifie grandement l’accès au dossier. Facteur important alors qu’une attention toute particulière est portée aux droits du patient et au libre accès aux informations le concernant.

Enfin, et ce n’est pas là la moindre des évolutions, la redistribution des tâches entre les différents professionnels a été une étape importante pour la réorganisation du service. La restructuration architecturale et l’acquisition de nouveaux équipements a permis de transférer des tâches dévolues habituellement aux médecins vers les autres professionnels du service (orthoptistes, infirmières&). Alors que le manque d’ophtalmologistes sur le territoire français est prégnant, il s’agit là d’une facilité précieuse.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.