Un service d’ophtalmologie intégralement informatisé

Avec ces 18 500 consultants, par an, la consultation d'ophtalmologie du CHU d'Angers, qui a inauguré ses nouveaux locaux le 2 juin 2006, reflète bien l'évolution connue par la profession ces dernières années.

Avec ces 18 500 consultants, par an, la consultation d’ophtalmologie du CHU d’Angers, qui a inauguré ses nouveaux locaux le 2 juin 2006, reflète bien l’évolution connue par la profession ces dernières années.

Evolution des technologies tout d’abord En effet les ophtalmologues du CHU d’Angers, qui sont reconnus pour leur expertise dans des domaines particulièrement pointus tels que les inflammations et les infections oculaires, le glaucome, la greffe de cornée et la chirurgie de la rétine, disposent désormais d’équipement à la hauteur de leur expertise. Le plateau technique, actualisé ces dernières années, est remarquable par sa modernité mais également par l’attention qu’il porte au confort des patients.

L’informatisation est la seconde évolution qui a dernièrement marqué la discipline et le serviceEvolution dont le service angevin est un exemple. En effet, le CHU d’Angers est le premier Centre Hospitalier Universitaire à bénéficier d’un service d’ophtalmologie intégralement informatisé. Depuis la prise de rendez-vous jusqu’au dossier du patient, l’ensemble du circuit est informatisé. Cette informatisation fiabilise non seulement la traçabilité du dossier mais simplifie grandement l’accès au dossier. Facteur important alors qu’une attention toute particulière est portée aux droits du patient et au libre accès aux informations le concernant.

Enfin, et ce n’est pas là la moindre des évolutions, la redistribution des tâches entre les différents professionnels a été une étape importante pour la réorganisation du service. La restructuration architecturale et l’acquisition de nouveaux équipements a permis de transférer des tâches dévolues habituellement aux médecins vers les autres professionnels du service (orthoptistes, infirmières&). Alors que le manque d’ophtalmologistes sur le territoire français est prégnant, il s’agit là d’une facilité précieuse.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.