Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Un spray nasal contre l'overdose en pharmacie hospitalière

Hospices Civiles de Lyon - vendredi 25 novembre 2016. 1843 vu(s)

Les services d'addictologie de l'hôpital de la Croix Rousse et de l'hôpital Edouard Herriot de Lyon vont pouvoir prescrire aux toxicomanes un antidote en cas d'overdose. Une avancée qui va sauver des vies...

Les "save shot" avaient été évoqués au moment de la mort de Prince... L'idée est de mettre à disposition du toxicomane, le traitement qu'appliquent les équipes de secours lorsqu'elles sont alertées pour une overdose. Soit le patient s'auto-administrera " l'antidote ", soit ce sera son entourage, plus probablement, qui le traitera.

Le Nalscue  est ainsi un traitement d'urgence des overdoses aux opioïdes qui peut être désormais dispensé en pharmacie hospitalière. Il fait pour l'instant l'objet d'une autorisation temporaire d'utilisation (ATU). Mais, une fois l'autorisation de mise sur le marché (AMM) obtenue, le dispositif devrait être largement étendu.

Simple d'utilisation mais un effet temporaire

 " Ce spray nasal, à base de Naloxone est simple d'utilisation mais il ne remplace pas la prise en charge du SAMU et l'hospitalisation car son effet est temporaire ", prévient toutefois le Dr Philippe LACK prescripteur du traitement et chef du Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie de l'hôpital de la Croix Rousse. On estime à 350 le nombre des décès annuels par overdose en France, tous types de dépendance confondus.

En France, 180 000 à 250 000 personnes dépendantes à l'héroïne

En France, 180.000 à 250.000 personnes sont dépendantes à l'héroïne. Parmi elles, 60.000 bénéficient de traitement de substitution à la méthadone et 100.000 à la buprénorphine. On compterait d'autre part entre 2 000 et 4 000 morphinomanes. Auxquels s'ajoute un nombre grandissant de personnes abusant de médicaments opiacés qui peuvent elles aussi faire une overdose... 

Dans la région lyonnaise, on évalue le nombre d'usagers de drogue entre 5 600 et 9 500 ; un grand nombre d'entre eux pourraient, à l'avenir, bénéficier de ce nouveau traitement de réduction des risques d'overdose.


Catégorie : Hospices civils de Lyon, Progrès médical, Addictions, Newsletter 861 - 29/11/2016

Pour plus d’information : Hospices civils de Lyon


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 10 septembre : journée mondiale de prévention suicide
  • 11 septembre : journée mondiale des premiers secours
  • 12 septembre : journée nationale de la douleur
  • 15 septembre : journée européenne de la prostate
  • 15 septembre : journée mondiale lymphome
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  24-08-2019