Un Starbucks corner au CHU d’Angers

Un coin de ville dans l’hôpital… Une brasserie et un coin presse-jouets-cadeaux relookés accueille désormais patients, visiteurs et personnels du CHU d’Angers. Implanté entre le bâtiment Larrey et la maternité, l’espace entièrement rénové et modernisé, est prêt à accueillir ses 500 clients quotidiens.
Un coin de ville dans l’hôpital… Une brasserie et un coin presse-jouets-cadeaux relookés accueille désormais patients, visiteurs et personnels du CHU d’Angers. Implanté entre le bâtiment Larrey et la maternité, l’espace entièrement rénové et modernisé, est prêt à accueillir ses 500 clients quotidiens.
La société Relais H Café est titulaire de cette nouvelle convention. Dès 2015, le CHU avait ouvert un appel à projets et précisé ses attentes en matière d’amélioration de l’accueil du public et notamment des personnes à mobilité réduite, une meilleure réponse aux pics de fréquentation, des prestations diversifiées et de qualité, de mise aux normes de sécurité incendie et la valorisation du patrimoine immobilier. En effet, l’exploitation de l’espace donne lieu à une redevance de la part du prestataire en faveur du CHU.
La nouvelle convention, d’une durée de 8 ans, a débuté le 1er octobre 2016. L’effectif en place a été maintenu par le nouveau prestataire, qui emploie une équipe de 11 personnes. Ces dernières sont réparties entre la brasserie, l’espace café (corner Starbucks) et la boutique avec son coin presse, jouets et cadeaux.
Comme prévu par le calendrier, les travaux de modernisation des locaux se sont fait progressivement en mars et avril, à la charge de la société Relais H Café qui a investi 600 000 € dans ce projet. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.