Un trophée Economie d’eau et d’énergie pour la blanchisserie du CHU de Nice

La Blanchisserie du CHU de Nice remporte le trophée 2011 – Entretien Textile Responsable, catégorie « Economie d’eau et d’énergie ». Cette distinction récompense les structures porteuses d'innovation, ayant mis en place un service ou une démarche vertueuse en matière de respect de l'environnement, d'économie d'eau et d'énergie ou encore d'engagement et de pédagogie. Ces prix sont décernés par le Comité Français de l’Etiquetage pour l’Entretien des Textiles (COFREET) et le salon JET EXPO, sous le haut patronage du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.

La Blanchisserie du CHU de Nice remporte le trophée 2011 – Entretien Textile Responsable, catégorie « Economie d’eau et d’énergie ».  Cette distinction récompense les structures porteuses d’innovation, ayant mis en place un service ou une démarche vertueuse en matière de respect de l’environnement, d’économie d’eau et d’énergie ou encore d’engagement et de pédagogie. Ces prix sont décernés par le Comité Français de l’Etiquetage pour l’Entretien des Textiles (COFREET) et le salon JET EXPO, sous le haut patronage du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.
Avec ses 2 468 tonnes de linges par an, la blanchisserie du CHU de Nice figure parmi les 80 unités les plus importantes -qui traitent plus de 10 tonnes de linge par jour- sur les 1 000 structures publiques de France. S’appliquant à mener une démarche qualité dans toutes ses activités, elle est certifiée qualité ISO 9001 depuis novembre 2000 et a obtenu la certification Environnementale ISO 14001 en juin 2010.
Pour limiter et de contrôler son impact sur l’environnement, la blanchisserie a amélioré en continu ses process et équipements. Elle a ainsi pu réduire de façon importante la consommation d’eau de 5 200 m3 (- 9%) et d’énergie (- 12%), tout en agissant positivement sur la pollution des eaux et le traitement des déchets. Une démarche pionnière en France particulièrement efficiente.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.