Un village de la mobilité pour promouvoir les alternatives à la voiture

Un village de la mobilité pour promouvoir les alternatives à la voiturePréférer le charme de la petite reine, opter pour des parcours en bus ou en tram : un acte citoyen, un geste pour la planète et un choix économe... Le siècle de la voiture laisse la place à l'ère du transport non-polluant et le CHU de Rouen, soucieux contribuer à réduire les émissions de CO2, nocives pour la santé et pour le développement durable, promeut un nouveau style de mobilité douce et collective. Du 31 mai au 3 juin 2010, 10 exposants accueilleront les 9 000 agents de l'établissement au coeur d'un village de la mobilité édifié pour l'occasion.

Préférer le charme de la petite reine, opter pour des parcours en bus ou en tram : un acte citoyen, un geste pour la planète et un choix économe… Le siècle de la voiture laisse la place à l’ère du transport non-polluant et le CHU de Rouen, soucieux contribuer à réduire les émissions de CO2, nocives pour la santé et pour le développement durable, promeut un nouveau style de mobilité douce et collective. Du 31 mai au 3 juin 2010, 10 exposants accueilleront les 9 000 agents de l’établissement au coeur d’un village de la mobilité édifié pour l’occasion.

Pour convaincre les hospitaliers de changer leurs habitudes la Communauté de l’Agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe, le terminal de point de vente, la société cy‘clic… proposent un panel de réductions alléchantes et de bons plans : moins 30% sur les abonnements aux transports en commun, promotions sur l’achat ou la location de vélos pliants, électriques ou classiques, démonstrations d’utilisation de coques de protection pour vélos, mode d’emploi du co-voiturage… Les personnels pourront aussi rencontrer les acteurs des transports urbains qui répondront à leurs interrogations.

Cette opération s’inscrit dans le plan de déplacement d’entreprise lancé au printemps 2009.

Le CHU de Rouen s’engage dans le développement durable. L’établissement a adopté 18 mesures pour réduire les consommations d’énergie et lutter contre les pollutions. Un programme qui tient en une large illustration. Pour le découvrir cliquer sur l’image…

Cliquer pour agrandir

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.