Une 3ème IRM au CHU, une 5 IRM en Picardie

D’une puissance de 1,5 Tesla, la 3ème IRM du CHU Amiens-Picardie garantit aux patients un accès à l'imagerie high tech dans un délai moyen de 21 jours. Ce nouvel équipement d'un montant de 1 270 000 € était attendu par les personnes souffrant de pathologies neurologiques, cancéreuses, pédiatriques et ostéo-articulaires ou admises en urgence pour un accident vasculaire

D’une puissance de 1,5 Tesla, la 3ème IRM du CHU Amiens-Picardie garantit aux patients un accès à l’imagerie high tech dans un délai moyen de 21 jours. Ce nouvel équipement d’un montant de 1 270 000 € était attendu par les personnes souffrant de pathologies neurologiques, cancéreuses, pédiatriques et ostéo-articulaires ou admises en urgence pour un accident vasculaire
Nécessaire au diagnostic et au suivi des traitements, l’examen IRM est sollicité dans 67% des cas par les praticiens de l’agglomération et consultants de l’établissement. Dans 23 % les demandes  concernent des patients habitant au-delà du département de la Somme.
Centre de référence régional pour l’imagerie médicale, le CHU Amiens-Picardie a réalisé 10 514 IRM (dont 896 pour la pédiatrie) en 2014, soit une augmentation de 17 % en  3 ans.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.