Une borne interactive pour mieux vivre au quotidien avec un rhumatisme

Le plateau technique du Service de Rhumatologie du CHU de Nice s'est enrichit d'un nouvel outil pédagogique : une borne interactive qui fournit aux patients et à leurs proches, des renseignements sur les maladies articulaires, les bons gestes, les traitements, les recommandations pour limiter la douleur, la vie au quotidien...

Le plateau technique du Service de Rhumatologie du CHU de Nice s’est enrichit d’un nouvel outil pédagogique : une borne interactive qui fournit aux patients et à leurs proches, des renseignements sur les maladies articulaires, les bons gestes, les traitements, les recommandations pour limiter la douleur, la vie au quotidien…

Permettre aux personnes atteintes de maladies rhumatismales chroniques de mieux vivre leur maladie au quotidien est un des grands objectifs du service de rhumatologie du CHU de Nice.

La polyarthrite rhumatoide et les spondylarthropathies, très douloureuses et potentiellement invalidantes, sont responsables d’une atteinte parfois sévère de la qualité de vie.
Pour mieux les combattre, il faut associer les progrès considérables de la recherche et la prise en charge globale personnalisée des patients qui relève d’une une véritable éducation thérapeutique.

Avancée thérapeutique
Il est aujourd’hui possible, grâce à un diagnostic précoce, en traitant tôt et fort, avec une stratégie adaptée, et l’avènement des « biothérapies », de stopper à la fois les manifestations cliniques et la destruction des articulations et de viser la rémission de la maladie.

L’accompagnement indispensable des malades chroniques
Des informations très complètes permettent aux patients de mieux comprendre et de mieux gérer leur maladie. Plus une personne connaît ses troubles, meilleure est sa prise en charge. L’équipe du Service de Rhumatologie du CHU de Nice s’est investie de longue date dans cette double approche, en lien avec les rhumatologues libéraux.

Ainsi, le plateau technique du Service s’est enrichit d’un nouvel outil pédagogique : une borne interactive qui permet très facilement, aux patients et à leurs proches, à l’aide d’une roulette ou de façon tactile :
• d’obtenir des informations détaillées sur les maladies, les termes scientifiques, le dépistage, les traitements, l’échelle de la douleur…
• d’identifier concrètement les bons gestes et comportements de tous les jours, avec des conseils pratiques pour limiter la douleur, améliorer certains gestes, éviter les petits accidents
• et de faire la visite d’une « maison virtuelle » où chaque pièce est passée en revue.
Grâce à ce support, chaque personne peut s’informer directement et poser ses questions sur les problèmes qui la préoccupent.

Ce nouvel outil (installé avec le soutien institutionnel des laboratoires Wyeth) enrichit les informations et conseils donnés de façon personnalisée par les membres de l’équipe multidisciplinaire du Service.

Il complète l’Appartement conseil, outil novateur créé dès 1991 au sein du Service qui renseigne en dimension réelle sur les gestes de la vie quotidienne, les aménagements du domicile et les aides techniques…

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.