Une chaîne vidéo par et pour les enfants hospitalisés

Depuis plus d'un an, l'association Animation et Loisirs pour les Enfants en Psychiatrie* (ALEP) a mis en place un projet de chaîne vidéo pour et par les enfants hospitalisés au CHU de Saint-Etienne. A visée à la fois didactique, ludique et relationnelle, ces programmes vidéo apprennent aux enfants à mieux gérer leur séjour et leur maladie.

Depuis plus d’un an, l’association Animation et Loisirs pour les Enfants en Psychiatrie* (ALEP) a mis en place un projet de chaîne vidéo pour et par les enfants hospitalisés au CHU de Saint-Etienne. A visée à la fois didactique, ludique et relationnelle, ces programmes vidéo apprennent aux enfants à mieux gérer leur séjour et leur maladie.

Initialement tournée vers les enfants hospitalisés en Psychiatrie, l’association ALEP a développé des liens privilégiés avec le service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent dirigé par le Dr Yves-Claude Blanchon. Dans cette unité exerce aussi Jean-François Verdiel, soignant vidéaste , il possède une longue expérience de la caméra soit en tant que producteur de films ou lors de médiations thérapeutiques.
De cette collaboration est née la volonté de créer une chaîne vidéo pour et par les enfants hospitalisés non seulement en Pédopsychiatrie mais également dans tous les services qui les accueillent pour de longues durées.

Environnement stérile, éloignement de l’Oncologie pédiatrique des autres services de Pédiatrie, mobilité réduite… souvent isolés par la maladie, les enfants peuvent désormais continuer à échanger grâce à la vidéo et jouer un rôle dans leur prise en charge.
A terme, la chaîne, animée par les enfants, sera diffusée par le canal interne dans la chambre des petits patients du CHU. Au programme : reportages sur des sujets distrayants ou se rapportant à leur pathologie, plateaux en direct, contacts entre jeunes patients immobilisés, en milieu stérile… grâce au téléphone ou aux ordinateurs portables.

Les enfants disposent d’un matériel numérique semi professionnel et d’un équipement d’enregistrement fourni par l’association*. Le studio vidéo est mis à leur disposition par le service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent. Des élèves en option cinéma du lycée Jean-Monnet participent à la prise vidéo.

Les premières réalisations
Un premier film a été conçu par les enfants hospitalisés dans l’unité de Médecine Physique et de Réadaptation (MPR) pédiatrique où ils racontent leur quotidien. Ce film est depuis diffusé à chaque enfant nouvellement accueilli dans l’unité. Ce court métrage aide à dédramatiser l’hospitalisation qui dure souvent plusieurs semaines. Résultat : la séparation avec le milieu familial est abordée dans de meilleures conditions.
Un 2e film intitulé « Qui veut gagner sa santé », parodie du jeu télévisé, a été réalisé dans le cadre de la semaine éducative contre le diabète. Mlle Insuline, Mme Aiguille et M. Stylo répondent à des questions importantes comme « comment vivre avec le diabète ? ».
Une nouvelle réalisation est en projet avec les enfants du service d’Oncologie pédiatrique à l’Institut de Cancérologie de la Loire. Parallèlement, chaque mercredi après-midi, un groupe de deux ou trois enfants de l’unité de MPR pédiatrique participe à un atelier vidéo animé par Jean-François Verdiel. Les enfants tournent des scénettes qui mises bout à bout constitueront un film d’une vingtaine de minutes. Au fil des ateliers, les enfants font évoluer leur histoire.

Le projet a reçu l’aide de nombreux mécènes : le Conseil général de la Loire, la Ville de Saint-Etienne (conseil municipal enfants), la Ligue contre le Cancer Loire, la Fondation Ronald Mac Donald, l’Association pour la Recherche et la Formation des Infirmiers et Infirmières (ARFI), l’Association pour la Recherche en Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (ARPEA), la Fondation France Télécom, le Groupe Casino et le CHU de Saint-Etienne.

L’Association ALEP assure des activités de loisirs, un enrichissement culturel, un soutien scolaire auprès des enfants et adolescents qui suivent des soins en psychiatrie.
Président : Jean-Paul Berthet
Vice-Président : Dr Yves-Claude Blanchon
Service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent
CHU Hôpital Nord
Tél : 04 77 12 72 18

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.