Une chambre conçue comme un soin

Dans ce projet tout est enthousiasmant ! Le concept revisité par les hospitaliers et les patients, sa réalisation qui a bénéficié de la créativité et de l’expertise d’une trentaine d’entreprises de la région Nord-Pas de Calais et surtout le résultat : une chambre-soin high tech, apprivoisée par le malade, un espace de vie confortable, innovant, revalidant, eco-responsable et intégrable dans le neuf comme dans l’ancien. Le Concept Room sera présenté en avant première lors du salon Hôpital EXPO du 22 au 25 mai 2012.

Dans ce projet tout est enthousiasmant ! Le concept revisité par les hospitaliers et les patients, sa réalisation qui a bénéficié de la créativité et de l’expertise d’une trentaine d’entreprises de la région Nord-Pas de Calais et surtout le résultat : une  chambre-soin high tech, apprivoisée par le malade, un espace de vie confortable, innovant, revalidant, eco-responsable et intégrable dans le neuf comme dans l’ancien. Le Concept Room sera présenté en avant première lors du salon Hôpital EXPO du 22 au 25 mai 2012.
Gros plan sur  les trouvailles de l’architecture intérieure
: le fauteuil-lit adapté à la revalidation du patient qui raccourcira sa durée de séjour à l’hôpital, l’espace sanitaire avec WC encastrable dans la paroie du mur (entre le lavabo et la douche) qui contribue à agrandir l’espace de vie, côté fenêtre le lit accompagnant redéfini et optimisé, encastrable et transformable en siège, le terminal Multimedia au lit du patient intégré d’office et le contrôle des équipements par les mouvements du corps et par la voix grâce à la technologie Kinect qui permet de commander, par des mots simples ou des gestes, l’ensemble des équipements de la chambre et le divertissement.  
Fauteuil lit et siège accompagnant
 Fauteuil lit et siège accompagnant
 
Vue d’ensemble de la chambre avec siège accompagnant transformé en lit

Vue d’ensemble de la chambre avec WC amovible
Les soignants apprécieront la modularité de l’espace. Plus de déplacement à la réserve pour aller chercher le lit d’un accompagnant, une simple pression sur un bouton électrique suffira pour transformer le siège à côté de la fenêtre en un couchage pratique. Une facilité d’aménagement qui ne leur retire pas de pouvoir. In fine, la décision d’accepter ou pas la présence d’un proche leur reviendra toujours.
"La rétractabilité est un pari esthétique d’ouverture maximale de l’espace d’une chambre. En ce qui concerne le lit accompagnant, c’est une réponse moderne à une exigence de confort, à une reconnaissance du rôle des proches dans la prise en charge du patient. Cet aménagement va aussi simplifier le travail des soignants." explique Philippe Mayjonade, Coordinateur général des pôles hôteliers au CHRU de Lille et maître d’oeuvre du concept room, il énumère ses nombreux avantages.  Le fait de rajouter des équipements dans cette pièce et de pouvoir les enlever en appuyant sur un simple bouton en cas d’urgence est un gage de sécurité. Son adaptabilité aux besoins des hospitaux car, à l’exception du bloc salle d’eau, tous les éléments peuvent être acquis indépendamment les uns des autres : le fauteuil lit avec partie à docker au mur pour les fluides et l’électricité, le lit-siège accompagnant, le terminal multimédia qui comprend le téléphone, la TV, internet, le dossier patient avec radios et résultats d’examens et le grand écran doté de la technologie Kinect face au lit du patient qui reprend certaines fonctionnalités du terminal.

WC escamotable


Lit accompagnant escamotable

Avec ce concept room, 1ère initiative en France sur la chambre du patient, le CHRU de Lille, le Clubster Santé et les entreprises de la filière santé de la région Nord – Pas de Calais signent une avancée déterminante qui bouscule les standards traditionnels de confort hôtelier hospitalier et ouvre un nouveau marché.
Un concept collaboratif inter entreprise et inter professionnels
Cette démarche est née de la volonté de 30 entrepreneurs régionaux de mutualiser les compétences et les savoir-faire autour de la création d’un concept room pour le patient de demain. Partant de leurs besoins et des attentes exprimées par les usagers au cours de nombreuses réunions, un comité de coordination multi professionnels du CHRU est associé au projet. En délégation du Directeur Général, ce comité composé du directeur hôtelier et de la directrice de la communication, s’est adjoint les compétences d’ingénieur bio medical, d’infirmière hygiéniste, d’ergonome, de conseillère en hygiène et hôtellerie hospitalière et du directeur des achats.
Rendez-vous à Hôpital EXPO 2012
Présenté à Paris pour la première fois au public lors d’Hôpital EXPO du 22 au 25 mai 2012, le concept room, sera la première version d’une série de déclinaisons de chambres en fonction des modes de prises en charge : réanimation, ambulatoire, conventionnelle, soins de suite… Chacune intègrera les derniers référentiels en matière d’équipement, d’aménagement et d’accueil.
Ce premier rendez-vous avec les décisionnaires hospitaliers permettra au Concept Room de tester son adaptabilité aux besoins, de se nourrir des réflexions des professionnels santé pour concevoir la version 2 ; un challenge que les entreprises de Santé du Nord-Pas de Calais se préparent déjà à relever.
En savoir plus sur le Clubster Santé

Clubster santé est un lieu d’information, de rencontres et de collaborations pour les entreprises de la filière santé régionale. Il accompagne les entreprises membres dans leurs réflexions  sur le marché de la Santé.

Exemple d’aménagement d’une chambre  avec cotes (18m²)

Pilote du projet : Philippe Mayjonade –  03 20 44 59 99 – Philippe.MAYJONADE@CHRU-LILLE.FR

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.