Une charte pour un hôpital accessible à tous

L'accueil de tous les publics dans les meilleures conditions est une préoccupation constante des établissements de santé. Pour faire vivre ce grand principe, le 23 janvier 2006, le CHRU de Montpellier et l'Institut St Pierre de Palavas-les-Flots ont signé avec l'association des Ingénieurs Hospitaliers de France la charte "un hôpital accessible à tous", en présence de Monsieur Philippe BAS, Ministre délégué à la Sécurité Sociale, aux Personnes Agées, aux Personnes Handicapées et à la Famille. Parmi les mesures préconisées, on retiendra la désignation d'un référent accessibilité au sein de l'équipe technique, pour chaque projet de travaux neufs, la concertation avec les associations d'aide aux personnes handicapées, la création à l'accueil d'un registre de doléances « accessibilité », le lancement d'un programme annuel de travaux pour améliorer l'accessibilité et enfin l'affichage de la charte dans le hall d'accueil.

L’accueil de tous les publics dans les meilleures conditions est une préoccupation constante des établissements de santé. Pour faire vivre ce grand principe, le 23 janvier 2006, le CHRU de Montpellier et l’Institut St Pierre de Palavas-les-Flots ont signé avec l’association des Ingénieurs Hospitaliers de France la charte « un hôpital accessible à tous », en présence de Monsieur Philippe BAS, Ministre délégué à la Sécurité Sociale, aux Personnes Agées, aux Personnes Handicapées et à la Famille. Parmi les mesures préconisées, on retiendra la désignation d’un référent accessibilité au sein de l’équipe technique, pour chaque projet de travaux neufs, la concertation avec les associations d’aide aux personnes handicapées, la création à l’accueil d’un registre de doléances « accessibilité », le lancement d’un programme annuel de travaux pour améliorer l’accessibilité et enfin l’affichage de la charte dans le hall d’accueil.

Un hôpital accessible à TOUS dans une société qui promeut l’égalité des droits et des chances

Le 11 février 2005, une nouvelle loi sur le handicap, intitulée loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des Personnes Handicapées, a vu le jour. Dans cette loi, il est explicitement demandé aux établissements recevant du public de se mettre en conformité des règles constructives et d’aménagement sur l’accessibilité, dans les 10 années à venir.

L’ hôpital est l’établissement qui reçoit chaque jour le plus de personnes à mobilité réduite. Les architectes et ingénieurs de l’association des Ingénieurs Hospitaliers de France ne pouvaient qu’apporter leur concours à ce grand élan citoyen et de solidarité.

L’hôpital montrera ainsi l’exemple. Sa détermination sera affichée dans un souci d’accueil, de confort et de sécurité des malades hospitalisés, mais aussi des personnels qui chaque jour oeuvrent dans les hôpitaux.

Cette charte a été rédigée par l’association des Ingénieurs Hospitaliers de France. Elle est parrainée par le Professeur Jacques Domergue, chirurgien au CHRU de Montpellier.

Le CHRU de Montpellier et l’Institut St Pierre de Palavas-les-Flots sont les deux premiers hôpitaux à signer cette charte. D’autres établissements ont exprimé leur souhait de s’engager, et de rejoindre ainsi ce grand élan national.

Les signataires de la charte engageront leurs établissements sur les points suivants

1- Respecter et faire respecter la loi sur les principes d’accessibilité.

2- Désigner dans l’équipe technique un référent, véritable spécialiste des normes techniques d’accessibilité, chargé des dossiers, travaillant en collaboration avec les institutions compétentes. Il sera l’interlocuteur privilégié des associations, et du CHSCT de l’établissement.

3- Organiser une formation continue sur la réglementation relative à l’accessibilité, pour les personnels techniques intervenants sur les opérations de travaux neufs ou de rénovation.

4- Consulter pour chaque projet de travaux neufs ou de grande restructuration, de la conception à la réception, les associations d’aide aux personnes handicapées.

5- Ouvrir à l’accueil de l’hôpital un registre de doléances « accessibilité » à disposition de Tous pour informer la direction technique immobilière et le chef d’établissement de tout problème d’accessibilité.

6- Elaborer un programme annuel de travaux pour améliorer l’accessibilité à l’hôpital.

7- Pour marquer la volonté d’améliorer l’accessibilité à l’hôpital, cette charte sera affichée à la vue du Public dans le hall de réception.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.