Une conciergerie pour le personnel : une 1ère en CHU !

C’est au cœur du hall d’un hôpital flambant neuf* que la Conciergerie du CHU Amiens-Picardie a ouvert ses portes, le 30 juin 2015. Cette démarche résolument novatrice dans un établissement hospitalier vise à soulager les 6 000 professionnels de leurs obligations quotidiennes, à apporter un plus à leur qualité de vie. Et la formule remporte un franc succès auprès des médecins et des soignants comme des personnels techniques ou administratifs. Avant même l’ouverture du service 60 personnes s’étaient préinscrites et en deux jours 400 agents ont pris leur carte …
C’est au cœur du hall d’un hôpital flambant neuf* que la Conciergerie du CHU Amiens-Picardie a ouvert ses portes, le 30 juin 2015, à l’issue de la semaine nationale qualité de vie au travail. Cette démarche résolument novatrice dans un établissement hospitalier vise à soulager les 6 000 professionnels de leurs obligations quotidiennes, à apporter un plus à leur qualité de vie au travail. Et la formule remporte un franc succès auprès des médecins et des soignants comme des personnels techniques ou administratifs. Avant même l’ouverture du service 60 personnes s’étaient préinscrites et en deux jours 400 agents ont pris leur carte … Il faut dire que l’offre à tout pour séduire les équipes majoritairement féminines (à 75%) qui apprécient ce gain de temps sur les tâches et tracas ménagers. L’initiative a été menée en partenariat avec Relay H qui sous-traite la prestation à la société Easylife.
Elise Grard, directrice adjointe au CHU, revient sur la genèse du projet : «  Notre groupe pluri-professionnel réfléchissait aux services que nous pourrions proposer aux usagers dans le cadre du Nouveau CHU – terme qui en l’occurrence recouvre, à notre sens, les patients ET les professionnels. Pour les premiers, il existe déjà de nombreux services dans la boutique et la cafétéria**, et une maisons des usagers. Pour les agents, au-delà de l’amélioration des conditions de travail offertes par le Nouveau CHU, tout restait à concevoir. »  
Un inventaire précis a permis de recenser les courses et les aides qui pourraient faciliter le quotidien des agents. La liste est impressionnante : garde d’enfant, ménage, pressing, panier fruits et légumes composé à partir de produits locaux pour privilégier les filières courtes, repassage de linge au kg, cordonnerie, retouches, clés, services postaux, téléphonie, aide aux démarches administratives  et mise en relation avec les artisans ou prestataires, recyclage de piles… Et pour la voiture, permis de conduire, cartes grises. A terme, contrôle technique, lavage de véhicules, réservation de restaurant, de voyages…
Du lundi au vendredi le concierge prend les commandes des personnels durant la pause déjeuner de 12h00 à 13h30. En son absence, la boutique Relay H prend les commandes des professionnels du CHU. Son local de 25m² est en passe de devenir un lieu indispensable de services et d’échanges.

Et le sourire en plus !
Car le service de conciergerie n’implique pas de financement. Le personnel règle uniquement sa commande au tarif habituel pratiqué par le commerçant de proximité, car la structure repose sur un réseau de commerces et de producteurs proches, dans une logique de développement durable.

A peine inauguré, le service en appelle d’autres :
il est question d’étendre l’offre à des prestations de coiffure, d’esthétique…
 *Le nouveau CHU Amiens-Picardie a été ouvert fin 2014 et les transferts de service continueront jusqu’en 2016.
** les boutiques et cafétéria Relay H  proposent aux patients, visiteurs et personnels  des services tels que point presse, vente de cadeaux, de nécessaire à la toilette, restauration et dernièrement l’offre relay.com qui permet aux clients de consulter les magazines au format web sur les tablettes mises  à leur disposition.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.