Une marche de 1 000 km pour améliorer le quotidien des enfants hospitalisés

Mercredi 25 août, Christophe Battut, vice-président national de l'association « 1 Maillot pour la vie » fera halte au CHU Estaing de Clermont-Ferrand où il rencontrera les enfants hospitalisés dans les services du pôle Pédiatrie en présence de joueurs de l'ASM, du Clermont Foot et de sportifs de la région.

Mercredi 25 août, Christophe Battut, vice-président national de l’association « 1 Maillot pour la vie » fera halte au CHU Estaing de Clermont-Ferrand où il rencontrera les enfants hospitalisés dans les services du pôle Pédiatrie en présence de joueurs de l’ASM, du Clermont Foot et de sportifs de la région.

Clermont-Ferrand est la 4ème étape d’une randonnée qui en compte 31 et qui s’étire sur 1 000 km, d’Evry à Toulouse via Montpellier. Le challenge sportif lancé à l’occasion du 10e anniversaire de l’association a débuté le 14 août et s’achèvera le 14 septembre 2010.

Venant de la région Centre, Christophe Battut traversera l’Auvergne en passant par, St-Éloy- les-Mines, Combronde, Clermont-Ferrand, Issoire, Espalem, Coren, St-Flour pour rejoindre la Montpellier et terminer son périple à Toulouse.

Le but de cette marche est de récolter des fonds pour poursuivre de nouveaux projets, comme celui d’emmener le plus grand nombre d’enfants aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Depuis 10 ans, l’association « 1 Maillot pour la vie » oeuvre à améliorer le quotidien des enfants hospitalisés sur tout le territoire, soutenue et parrainée par des sportifs de haut niveau et de nombreux clubs.

Contacts presse
« Un maillot pour la vie » – Lucile Serres, chargée de mission & animation – Tél 04.56.12.22 / 06.81.05.89.30

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.