Une nouvelle application pour les professionnels de la réanimation

Deux médecins réanimateurs du CHU Amiens-Picardie ont développé au début de l’été une application pour aider les médecins intervenant en réanimation, internes, assistants et praticiens hospitaliers francophones.

Deux médecins réanimateurs du CHU Amiens-Picardie ont développé au début de l’été une application pour aider les médecins intervenant en réanimation, internes, assistants et praticiens hospitaliers francophones.
Clément Brault et Yoann Zerbib sont médecins réanimateurs dans le service de Médecine Intensive – Réanimation du CHU Amiens-Picardie. Avec plusieurs acteurs de leur territoire, notamment l’entreprise Talan, ils ont créé « SDRApps », une application web disponible gratuitement sur smartphone ou tablette, destinée aux professionnels de la réanimation ! Sa raison d’être : faciliter la prise en charge de la complication la plus grave des infections pulmonaires, le Syndrome de Détresse Respiratoire Aigüe. Le SDRA reste aujourd’hui une pathologie fréquente, grévée d’une mortalité importante – jusqu’à 40% dans les formes les plus sévères.
De manière concrète, l’application permet d’optimiser les réglages du respirateur et donc d’améliorer l’oxygénation des patients. Car des études scientifiques ont montré que dans 30% des cas et hors période COVID, le réglage du ventilateur des patients en SDRA n’était pas conforme aux recommandations des sociétés savantes. Désormais, avec le respect strict des recommandations, « SDRApps » permet d’éviter une surmortalité des patients souffrant de SDRA. Une véritable avancée technologique puisque, jusqu’ici, aucune application ne regroupait tous les outils indispensables au réglage du respirateur de ces patients dont le nombre a explosé depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Une vingtaine d’outils et beaucoup d’infos

En l’occurrence, la personnalisation de la ventilation via l’application est rendue possible via 20 outils et différents calculs automatisés – basés sur les recommandations formalisées d’experts de la Société de Réanimation de Langue Française et de la Société Française d’Anesthésie Réanimation, ainsi que sur l’analyse de la littérature scientifique.  « SDRApps » participe ainsi à un meilleur suivi du malade avec la génération automatique d’une fiche de synthèse des paramètres respiratoires pour le dossier du patient.

Enfin, cette invention a vocation à être un outil pédagogique puisqu’elle intègre 25 fiches explicatives, une bibliographie riche, des vidéos explicatives etc.

Des partenaires locaux

D’autres acteurs ont accompagné les médecins du CHU dans cette aventure connectée : les équipes de Talan Hauts-de-France, mais aussi Amiens Cluster, plateforme collaborative d’innovation, qui a accompagné le projet dans son développement et son déploiement. Enfin, l’ARS Hauts-de-France a soutenu le projet sur le plan financier.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Panneau photovoltaïque

Le CHU durable, ou la nécessité de se tourner vert l’avenir

Installation de panneaux photovoltaïques, réduction des déchets, plan d’actions quinquennal etc. Comme d’autres établissements en France, et dans une période de nécessaire appropriation de solutions durables, le CHU de Clermont-Ferrand a pris le train en marche de l’éco-responsabilité. Si beaucoup reste à faire, quelques initiatives sont déjà à mettre à son crédit.

Chirurgie de l’obésité : une nouvelle expérimentation pour accompagner les patients aux HCL

Le Centre Intégré de l’Obésité des Hospices Civils de Lyon et la clinique Les Lilas Bleus participent, aux côtés des CHU de Toulouse et de Lille, à la mise en œuvre de l’expérimentation Article 51 national « Baria-Up », pour une durée de cinq ans. Ce premier parcours d’accompagnement de longue durée pour la chirurgie de l’obésité a accueilli en février ses deux premiers patients.