Une nouvelle Maison des Parents en Clermont-Auvergne

Lancée en 2008 par les membres de l’association « Maison des Parents » et du Kiwanis Club, avec le soutien du CHU de Clermont‐Ferrand, la nouvelle Maison des Parents Clermont-Auvergne sera inaugurée le 25 septembre 2013. Une victoire pour les dynamiques bénévoles, heureux de pouvoir proposer 11 chambres flambant neuves aux parents et familles d’enfants hospitalisés au CHU Estaing !

Lancée en 2008 par les membres de l’association « Maison des Parents » et du Kiwanis Club, avec le soutien du CHU de Clermont‐Ferrand, la nouvelle Maison des Parents Clermont-Auvergne sera inaugurée le 25 septembre 2013. Une victoire pour les dynamiques bénévoles, heureux de pouvoir proposer 11 chambres flambant neuves aux parents et familles d’enfants hospitalisés au CHU Estaing  !

"Ils viennent de toute l’Auvergne et des départements limitrophes et veulent rester au plus près de leur enfant pendant son hospitalisation et nous leur offrons un espace chaleureux à un prix très raisonnable entre 8 et 32 € la nuitée (petit déjeuner compris ) en fonction de leurs revenus imposables" explique l’équipe d’accueil.
470 m2 de surface habitable pour cette maison des parents
La conception de l’espace, l’agencement des chambres, la décoration intérieure, tout a été mis en oeuvre pour que ce lieu de vie fasse oublier un peu l’environnement de l’hôpital.
Financement :930 000 euros provenant de dons , pièces jaunes, CHU,  diverses entreprises ou fondations, ligue contre le cancer, associations et organismes  divers, communes ou communautés de communes d’Auvergne, clubs services (Kiwanis, Lions, Rotary etc..) clubs sportifs, particuliers etc..   Le terrain est mis à disposition par le CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.