Une nouvelle station de simulation en santé se pose à Rouen

Vitrine de l'enseignement moderne de la santé, le Médical Training Center (MTC) du CHU de Rouen a été inauguré le 28 février 2017 par François Hollande. Ce centre d'entraînement qui aura coûté près de 14M€ se présente comme la 1ère étape d’un pôle urbain dédié aux activités de la santé. Élégant et futuriste, le MTC accueillera des étudiants et des professionnels de toute la France et de l’étranger. Il dispose déjà d'un catalogue de plus de 70 formations adaptées à l'ensemble des métiers de la santé.
Vitrine de l’enseignement moderne de la santé, le Médical Training Center (MTC) du CHU de Rouen a été inauguré le 28 février 2017 par François Hollande. Ce centre d’entraînement qui aura coûté près de 14M€ se présente comme la 1ère étape d’un pôle urbain dédié aux activités de la santé. Elégant et futuriste, le MTC accueillera des étudiants et des professionnels de toute la France et de l’étranger. Il dispose déjà d’un catalogue de plus de 70 formations adaptées à l’ensemble des métiers de la santé. 
La formation médicale et paramédicale par simulation prépare la nouvelle génération de médecins et de paramédicaux aux exigences de soins de haute qualité. Leur entraînement est sans aucun risque pour le patient. En effet, la simulation évite aux professionnels de réaliser pour la 1ère fois un acte sur un malade mais plutôt sur un mannequin haute-fidélité ou sur une console ou encore avec un acteur humain.  
Les formations sont structurées selon le « modèle aéronautique avec briefing, simulation, débriefing et suivi », les journées des stagiaires sont très séquencées et rythmées par des pauses et des temps de rencontre. Ces échanges se dérouleront dans un atrium baigné de lumière qui s’étire sur toute la longueur du bâtiment.
"L’interconnexion des moyens vidéo permet des échanges directs entre les professionnels n’importe où dans le monde. Cela offre une nouvelle dimension pédagogique." déclare le Pr Alain Cribier. Référence mondiale en cardiologie interventionnelle le Pr Cribier entraine depuis plusieurs années des centaines de médecins venus du monde entier.
"Le MTC offre au campus hospitalo-universitaire un outil d’avenir pour la formation initiale et post-universitaire des professionnels de santé." souligne le Pr Benoît Veber

Le MTC s’étend sur 3 224 m² répartis sur 3 niveaux – ©C Lallement VIB architecture
Une architecture aérienne et flexible 
Selon le cabinet VIB architecture qui signe cette oeuvre "les vitrages des façades associé au système structurel en poteaux-poutres, autorise une évolutivité des espaces, nécessaire à tout équipement de pointe moderne. Plus particulièrement, les étages sont imaginés comme des plateaux flexibles d’aménagement."
Une identité structurante pour le quartier
Haut de 2 étages, doté d’une façade en murs rideaux et recouvert d’une toiture végétalisée au-dessus des blocs de training, le bâtiment décrit une légère courbe pour augmenter le plénum disponible. Ainsi, l’expression du bâtiment est reconnaissable même de loin, à l’image de sa galerie vitrée.
Le Médical Training Center en chiffres
Les investissements initiaux du MTC Rouen, incluant l’acquisition du terrain, la construction du bâtiment, les équipements hôteliers, biomédicaux, informatiques et vidéo, ont représenté un montant de près de 14 M€ (7M€ pour la construction) financés par :
• CHU de Rouen : 5,7 M€
• Etat : 3 M€
• Région Normandie : 3 M€
• Université de Rouen : 1,7 M€
• Métropole Rouen Normandie : 0,5 M€

Concours lauréat : Janvier 2014
Durée des travaux : 14 mois
Livraison : Octobre 2016

Le coût annuel de fonctionnement est évalué à près de 3 Me. A ce stade, il est pris en charge à près de 80 % par le CHU de Rouen et à près de 20 % par l’Université de Rouen.
Le modèle économique du MTC Rouen prévoit un équilibre budgétaire à l’issue du troisième exercice.
Pour en savoir plus télécharger la plaquette

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.