Une « première » franco-québécoise en matière d’échanges d’étudiants

Une « première » franco-québécoise en matière d'échanges d'étudiants en médecine : Lors du 9ème symposium Télésanté qui s'est déroulé à Québec (24-26 septembre 2008), l'occasion a été donnée aux directeurs généraux des CHU de Grenoble et de Québec de faire un bilan très apprécié de dix années de coopération. Point d'orgue : la mise au point d'un stage validant de 6 mois pour un interne grenoblois ouvrant la voie à une reconnaissance réciproque plus large des cursus et diplômes dans le domaine de la santé.

Lors du 9ème symposium Télésanté qui s’est déroulé à Québec (24-26 septembre 2008), l’occasion a été donnée aux directeurs généraux des CHU de Grenoble et de Québec de faire un bilan très apprécié de dix années de coopération.

Depuis les premiers balbutiements, c’est tout un tissu dense d’échanges et de projets qui ont été noués.

En tout premier lieu, les équipes se sont félicitées d’avoir su créer des échanges devenus mensuels autour de l’expertise pédiatrique. Cette télé-expertise est aujourd’hui ancrée dans les pratiques diagnostiques et thérapeutiques.

Parallèlement à ces développements, un fort partenariat technologique a rapidement débouché sur une coopération en matière de système d’information qui fait la fierté des équipes hospitalières des deux CHU.

Enfin, devant le consul général de France à Québec, les délégations conduites par les DG respectifs Messieurs René Rouleau (Québec) et Jean Debeaupuis (Grenoble) ont présenté le bilan de cette coopération plus particulièrement du dernier projet d’échange interuniversitaire. Et c’est une réelle « première » en France et au Québec, d’avoir pu concrétiser en 2008 la mise au point d’un stage validant de 6 mois pour un interne grenoblois ouvrant ainsi la voie à une reconnaissance réciproque plus large des cursus et diplômes dans le domaine de la santé.

La communauté France-Québec a unanimement souligné l’importance de ces avancées et invité les acteurs à approfondir ces démarches sur les thèmes de « la santé de l’enfant ». Elle a surtout incité les équipes à poursuivre, son rôle de pionnier en matière de coopération.

Contact
M. Jean-Philippe DESCOMBES, Directeur
Direction du Système d’Information et de l’Informatique – CHU de Grenoble
Tel.04 76 76 50 30 – href= »mailto:jpdescombes@chu-grenoble.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.