Une ruche dans la ville : le nouveau pôle logistique du CHU

Un nouveau pôle logistique de 22 000m² à l'ouest de StrasbourgInauguré le 25 octobre 2010, le nouveau pôle logistique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg s'étend sur 22 000m²* dans le quartier de Koenisghoffen à l'ouest de Strasbourg. Dans cette immense ruche s'activent chaque jour plus de 400 agents, pénètrent et sortent plus de 25 véhicules chargés de transporter en moyenne 1 300 chariots soit environ 19 tonnes par jour et par personne ! Cet investissement de 44 milllions d'euros répond à la nécessité de moderniser la logistique et de regrouper sur un site unique les fonctions supports du CHU : régulation des urgences, approvisionnement en consommables et fourniture de repas.

Inauguré le 25 octobre 2010, le nouveau pôle logistique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg s’étend sur 22 000m²* dans le quartier de Koenisghoffen à l’ouest de Strasbourg. Dans cette immense ruche s’activent chaque jour plus de 400 agents, pénètrent et sortent plus de 25 véhicules chargés de transporter en moyenne 1 300 chariots soit environ 19 tonnes par jour et par personne ! Cet investissement de 44 milllions d’euros répond à la nécessité de moderniser la logistique et de regrouper sur un site unique les fonctions supports du CHU : régulation des urgences, approvisionnement en consommables et fourniture de repas.


Un nouveau pôle logistique de 22 000m² à l’ouest de Strasbourg

Situé à proximité de la blanchisserie hospitalière, le pôle logistique abrite l’Unité Centrale de Production Culinaire (UCPC), la pharmacie, le service des achats, le magasin central et le Garage, le service des transports, le SAMU et le SMUR et le centre d’enseignement des soins d’urgence du Bas-Rhin.
« L’ouverture de ce nouveau site marque un changement d’ère pour des activités peu visibles mais indispensables à la prise en charge des patients. La plupart d’entre elles souffrait d’un manque d’investissement et l’outil de travail était devenu obsolète. » . commente Patrick Guillot, Directeur général du CHU de Strasbourg.

Le pôle logistique répond à 3 exigences
– sécuriser les approvisionnements grâce à la mise en place d’outils informatiques
(logiciel de gestion d’entrepôt, WIFI?)
– assurer une gestion en temps réel et une traçabilité des flux (code-barres établis sur
la base de standards GS1)
– optimiser les effectifs en mutualisant certaines fonctions.

Chiffres repères
– coût total du projet : 44 millions d’euros – 7 millions d’euros pour l’achat du terrain (392 ares), 29 millions d’euros de travaux et 8 millions d’euros d’achat d’équipements

– Effectifs : 400 emplois

– Surface : 22 000m2 de SHON, dont :
– Entrepôt : 7 250 m2 (avec la pharmacie)
nombre de références en stock : 1 500 et 20 000 hors stock

– Pharmacie
références de médicaments : 2 000 en stock
références de dispositifs médicaux : 1 700 en stock et 13 000 hors stock.

– Unité Centrale de Production Culinaire (UCPC): 2 850 m2
nombre de repas préparés par jour : 6 500 repas produits par jour (5 jours sur 7) et 4 000 repas distribués 7 jours sur 7

– SAMU-SMUR: 2 426 m2
– Centre d’enseignement des soins d’urgence du Bas-Rhin
80 enseignants vacataires et plus de 2 500 stagiaires

– Service des transports
nombre de poids-lourds : 13
nombre de véhicules légers : 12
nombre d’appels mensuels : 3 000

D’autres CHU ont fait le choix de se doter d’un outil logistique moderne : Marseille, Montpellier, Toulouse, Lyon, etc

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Greffe du foie : une machine pour réanimer les greffons fragiles

Depuis le mois de juillet, ont été réalisées au sein du CHU de Toulouse cinq greffes de foies impliquant des greffons reperfusés et oxygénés. Une avancée importante, rendue possible par l’arrivée d’une machine à perfusion. Si elle est pratiquée dans plusieurs hôpitaux français, cette technique laisse entrevoir, à l’heure où sévit une pénurie d’organes, des progrès majeurs dans le champ de la greffe.

Télémédecine : à la rescousse des marins du monde entier

Elle a beau se trouver à une heure et demie de la Méditerranée, Toulouse est scrutée par les marins du monde entier. La ville rose, plus précisément le centre d’urgence médicale de l’hôpital Purpan, abrite le Centre de consultation médicale maritime français. Chaque jour, ce SAMU des océans vient en aide aux professionnels de la mer aux quatre coins du globe. Immersion dans ce lieu largement méconnu du grand public.

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.