UniHA, 1er réseau d’achats groupés de l’hospitalisation publique

En moins de six ans, UniHA est devenu le premier réseau d'achats groupés de l'hospitalisation publique en France, par son chiffre d'affaires comme par la variété et la complexité des biens et services qu'il traite. « De 2008-2011 , explique Jean-Olivier Arnaud, réélu le 24 mai 2012 à la Présidence du Groupement, le chiffre d'affaires H.T. est en progression de 35%, pour un nombre de marchés notifiés toujours plus important, 55 en 2010, 126 en 2012.

En moins de six ans, UniHA est devenu le premier réseau d’achats groupés de l’hospitalisation publique en France, par son chiffre d’affaires comme par la variété et la complexité des biens et services qu’il traite. « De 2008-2011 , explique Jean-Olivier Arnaud, réélu le 24 mai 2012 à la Présidence du Groupement, le chiffre d’affaires H.T.  est en progression de 35%, pour un nombre de marchés notifiés toujours plus important, 55 en 2010, 126 en 2012. Le total des gains accumulés de 2010 à 2012 est de 253 millions d’euros, soit une moyenne de 84 millions d’euros par an. En 2012 UniHA achètera pour 1,586 milliard d’euros au service de ses adhérents, générant 155 millions d’euros de gains.» Le Président a également souligné la fiabilité des marchés en saluant le travail du réseau par la sécurisation de ses marchés.

UniHA est devenu le représentant de l’achat hospitalier de masse et de l’achat groupé hospitalier auprès de l’ensemble des partenaires économiques et industriels. Il est utilisateur et interlocuteur de l’UGAP. Avec 1 800 professionnels des établissements membres d’UniHA inscrits sur son portail collaboratif, le réseau est devenu le plus grand centre de compétences pour les marchés groupés, aussi bien dans les domaines juridiques que techniques, dans l’expertise des différentes filières d’achats et notamment dans la plus importante, celle des médicaments et des dispositifs médicaux.
Pour l’avenir, le groupement a décidé de s’investir massivement dans le domaine des équipements biomédicaux et dans celui des dispositifs médicaux, ainsi que dans celui des conseils et des services de formation. Il ouvrira de nouveaux chantiers sur la maintenance des équipements techniques, l’énergie notamment.

Faits marquants en 2011

UniHA a été étroitement associé à la préparation et la mise en œuvre du programme PHARE (Performance Hospitalière pour des Achats Responsables) de la DGOS (Direction Générale de l’Offre de Soins) en octobre 2011. Le réseau est représenté dans les différentes instances de concertation mises en œuvre à l’instigation de la DGOS.
UniHA a lancé une centrale d’achat pour faciliter l’adhésion des hôpitaux aux dispositifs du groupement. Cette centrale d’achat pourra accueillir les établissements qui le souhaiteront en cours de procédure, et aura également vocation à agir sur l’ensemble des gros investissements, notamment de matériel médical, dont la synchronisation annuelle reste difficile à mettre en place. UniHA a créé un portail internet destiné aux entreprises (http://www.fournisseurs.uniha.org).
Les Centres Hospitaliers de Saint-Quentin et de Troyes l’ont rejoint fin 2011.
A propos d’UniHA
Le Groupement de Coopération Sanitaire UniHA est le réseau coopératif d’achats groupés de 56 établissements hospitaliers publics français, dont 32 CHU-CHR et 24 centres hospitaliers. Fondé en 2006, il a pour vocation d’optimiser les achats de ces établissements, contribuant ainsi à offrir à nos concitoyens les meilleurs traitements disponibles, à décliner un service hospitalier de haute qualité et à préserver un égal accès aux soins. Selon les filières, UniHA figure parmi les dix plus gros acheteurs publics d’Europe.
 
A propos de Jean-Olivier Arnaud
Jean-Olivier Arnaud, 57 ans, Directeur Général du CHU de Nîmes, est Président d’UniHA depuis mai 2009. Son parcours l’a conduit à des fonctions de direction dans trois CHU, dont le CHU de Nîmes qu’il dirige depuis 2007, et trois Centres Hospitaliers. Il est également Président de la Commission des Achats et des Activités Logistiques de la Conférence Nationale des Directeurs Généraux de CHU. Il est ancien Président du Syndicat National des Cadres Hospitaliers.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.