Uniha : 80 millions d’euros d’économies en 2013

Uniha, le réseau coopératif d'achats groupés de 58 établissements hospitaliers publics français -dont les 32 CHU- constitue « l’une des plus belles réussites hospitalières » au dire de son président, Jean-Olivier Arnaud, Directeur Général du CHU de Lille. Et effectivement, les économies intelligentes générées par ses 15 filières ayant négocié des achats pour près de 2 milliards d'euros (1982 M€) en 2013 atteignent 80,6 millions d'euros, deux fois plus qu’en 2010 !

Uniha, le réseau coopératif d’achats groupés de 58 établissements hospitaliers publics français -dont les 32 CHU- constitue « l’une des plus belles réussites hospitalières » au dire de son président, Jean-Olivier Arnaud, Directeur Général du CHU de Lille. Et effectivement, les économies intelligentes générées par ses 15 filières ayant négocié des achats pour près de 2 milliards d’euros (1982 M€) en 2013 atteignent 80,6 millions d’euros, deux fois plus qu’en 2010 ! Une belle contribution à la réduction des déficits publics. Pour 2014 et 2015, Uniha anticipe une progression soutenue avec 2,4 milliards d’euros d’achats en 2014, pour des gains comparables à 2013, qui monteront à 87 M€ en 2015 et s’approcher des 100 M€ en 2017.
Les hospitaliers doivent aussi à Uniha d’avoir anticiper la transformation de l’Hôpital et placé les achats au cœur des stratégies de modernisation et d’innovation. Le défi actuel est de de trouver de nouveaux relais au levier de la massification. Les filières les plus anciennes (médicament, hygiène et protection du corps, restauration) présentent les résultats les plus aboutis en termes de massification. Cependant, sous la répétition des mises en concurrence, ces marchés de masse peuvent voir leur performance achat s’émousser. De nouveaux secteurs seront explorés : logistiques, gestion des risques. Le travail portera aussi sur le resserrement des références, puis les processus d’achat plus fins, mais aussi plus durables, comme la relation fournisseur, l’achat projet, l’achat innovation.
De nouveaux marchés en 2015
Le nouveau Plan Pluriannuel d’Actions 2015-2017 comprend différents projets de marché pour couvrir les premières échéances :
la prise en compte des médicaments biosimilaires dans les marchés de médicaments de la filière Produits de Santé dès 2015 ;
la publication en décembre 2015 du marché de dispositifs médicaux implantables de cardiologie autour des compétences des CHU de Bordeaux et de Toulouse. Il sera l’étendard des nouveaux marchés de dispositifs médicaux pilotés à Lille, Lyon, Marseille ou Saint-Etienne ;
un nouvel élargissement du portefeuille de la filière Ingénierie Biomédicale ;
l’achat d’électricité dans un premier temps, puis les projets de performance énergétique ;
le projet global du circuit du médicament qui inaugure une nouvelle approche globale où se mêlent équipements, conseil en organisation, systèmes d’information.
En 2015, pour répondre à ces stimulations, UniHA continue d’investir dans les compétences des coordonnateurs de filières et de segments, dans la connaissance et l’organisation des informations qu’ils traitent et dans la  sécurité de ses procédures.
Focus
Les objets connectés au service du parcours patient

Dans le contexte de développement de la chirurgie ambulatoire, le Dossier Patient Informatisé et le suivi des patients à distance, les équipes d’Uniha vont suivre l’apport des innovations technologiques et des objets connectés au nouveau parcours du patient. Avec de grandes marques (fabricants d’électronique, télécommunication), UniHA a lancé une réflexion portant sur le monitorage des patients dans les domaines de la périnatalité, diabétologie, cancérologie, psychiatrie, suivi des personnes âgées…
Les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) vont construire une offre d’achat adapté au périmètre
Les nouvelles stratégies de territoire introduisent l’obligation pour les établissements d’adhérer à un Groupement Hospitalier de Territoire (GHT). Fort de son expérience, UniHA leur proposera une offre de services et d’accompagnement dans un format «  Plans d’Actions Achat des GHT » début 2015.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.