Uni.H.A : bonnes performances pour le groupement d’achat hospitalier qui annonce ses ambitions pour 2011

Excellente nouvelle en ces temps de contrainte budgétaire : le Groupement de Coopération Sanitaire Uni.H.A, réseau coopératif d'achats des 54 principaux établissements hospitaliers publics français, a annoncé que 108 marchés sont actifs (88 en 2009) pour un montant notifié de 1,521 milliard d'euros pour le compte de ses adhérents, et un gain estimé de 141 millions d'euros d'économie. Des résultats qui encouragent Uni.H.A à poursuivre sa croissance en continuant à appliquer la formule à l'origine de son succès : gains de la mutualisation + développement des compétences + mobilisation de nouveaux leviers d’achats = accroissement de la performance achat des hôpitaux.

Excellente nouvelle en ces temps de contrainte budgétaire : le Groupement de Coopération Sanitaire Uni.H.A, réseau coopératif d’achats des 54 principaux établissements hospitaliers publics français, a annoncé que 108 marchés sont actifs (88 en 2009) pour un montant notifié de 1,521 milliard d’euros pour le compte de ses adhérents, et un gain estimé de 141 millions d’euros d’économie. Des résultats qui encouragent Uni.H.A à poursuivre sa croissance en continuant à appliquer la formule à l’origine de son succès  : gains de la mutualisation + développement des compétences + mobilisation de nouveaux leviers d’achats = accroissement de la performance achat des hôpitaux.
Tirant également les enseignements de ses premières années de déploiement, Uni.H.A. proposera à ses adhérents de créer en son sein une centrale d’achats pour faciliter le travail des équipes hospitalières. Cette évolution permettra également d’accompagner le prochain plan de performance des achats hospitaliers annoncé pour la rentrée. Cette perspective ouvrirait à certaines conditions le périmètre de ses adhérents. Elle restera en ligne avec l’identité et l’organisation du GCS : confier à des équipes hospitalières en place dans les établissements à proximité des utilisateurs et de leurs patients, la responsabilité des procédures d’achats groupés.
Uni.H.A. s’engage aux côtés de ses membres qui animent et pilotent des regroupements territoriaux. Le Statut de membre associé créé en 2010 répond à cette finalité.

Investir dans les compétences et dans de nouvelles organisations

Uni.H.A mène également des actions transversales :
–       de promotion et de déploiement de processus de dématérialisation de l’appel d’offres jusqu’au paiement par le Trésor Public. Une nouvelle filière d’achats groupés est créée. Elle est pilotée par le CHU de Montpellier et associe le CHU de Toulouse notamment pour la gestion de la plate-forme de gestion des appels d’offre.
– de développement des compétences par des formations à l’achat dans le cadre du partenariat construit entre l’EHESP et de management EM Grenoble et ESCP Paris. 5 jeunes pharmaciens bénéficient de cette formation à l’achat en 2011. Cette opération sera renouvelée l’année prochaine.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.