Urgences lyonnaises : des initiatives pour mieux gérer les flux des patients

Les Hospices Civils de Lyon font le point sur les actions entreprises pour améliorer le parcours des 260 00 patients pris en charge aux urgences et réduire leur temps d’attente. A l’hôpital Edouard Herriot (HEH), dans la nouvelle filière courte les patients peuvent consulter rapidement des praticiens dans certaines spécialités médicales. Cette organisation a contribué à réduire d'une heure le temps d'attente, moins de 4h en moyenne*.

Les Hospices Civils de Lyon font le point sur les actions entreprises pour améliorer le parcours des 260 00 patients pris en charge aux urgences et réduire leur temps d’attente.  A l’hôpital Edouard Herriot (HEH), dans la nouvelle filière courte les patients peuvent consulter rapidement des praticiens dans certaines spécialités médicales. Cette organisation a contribué à réduire d’une heure le temps d’attente, moins de 4h en moyenne*.

Des « hot lines » gériatriques mettent directement le médecin de ville en contact avec un gériatre spécialisé afin d’organiser l’admission directe des patients âgés dans les unités de gériatrie, mieux adaptées, et leur éviter ainsi le passage par les services d’urgences.
2 postes de bed managers (gestionnaires de flux patients) ont été créés pour les spécialités qui ne disposent pas d’infirmières de mutation : en cardiologie médicale à l’hôpital Louis Pradel et en chirurgie sur HEH.
Enfin, des outils informatiques indiquent aux responsables médicaux le suivi de l’activité et la saturation des services d’urgences.
Le projet d’établissement « Horizon 2017 », en cours d’adoption par les instances, renforce les projets de fluidification des hospitalisations des patients des urgences. Il prévoit la création et le redéploiement de lits de gériatrie pour répondre prioritairement aux besoins des services d’urgence avec l’ouverture le 1er octobre 2013 d’un service de 22 lits sur l’hôpital gériatrique des Charpennes. Et le transfert d’un service de 28 lits de cardio-gériatrie de l’hôpital gériatrique Antoine Charial à HEH ; ce service fera l’objet d’une extension de 22 lits au printemps 2014.

Un nouveau chantier sur la gestion des flux patients dans les services médicaux vient d’être engagé. Le nouvel outil de gestion prévisionnelle de l’utilisation des lits prendra en compte la programmation des hospitalisations et l’intégration du flux des patients venant des urgences. Le dispositif sera complété par une formalisation de « chemins cliniques »** sur certaines disciplines qui facilitera la programmation des services, en donnant une meilleure prévisibilité sur les durées de séjours des patients.
La Direction Générale, soutenue par le Président de la Commission Médicale d’Etablissement et les chefs de pôles d’activité médicale, a fait de ce projet une priorité majeure pour les prochaines années. Il mobilise l’ensemble des chefs de services des urgences mais également les responsables médicaux et paramédicaux des services d’hospitalisation.
______________________
Chiffres clés des urgences HCL
261 819 passages sur 4 sites en 2012 :
– Edouard Herriot : 109 225 passages (y compris les urgences spécialisées)
  dont urgences médicales – Pavillon N : 30 704 passages
  dont urgences chirurgicales – Pavillon A : 27 643 passages
– Hôpital Femme mère Enfant : 90 509 passages
– Centre Hospitalier Lyon-Sud : 34 443 passages
– Croix-Rousse : 27 533 passages
622 appels traités par la Hot line gériatrique sur HEH depuis début 2013, permettant des admissions directes dans les unités de gériatrie.
Moins 255 passages de patients âgés aux urgences.
+ 18 % de transferts internes aux HCL entre 2012 et 2013 suite à la mise en place d’un poste de « bed manager » sur la filière Cardiologie-Pneumologie.
*+ 34 % de patients pris en charge en moins de 4 heures entre juin et septembre 2013 pour le pavillon N à HEH. Moins 1 heure d’attente en moyenne aux urgences d’HEH sur cette même période.
** Chemin clinique : description de l’ensemble des tâches à réaliser pour une pathologie, visant à harmoniser la prise en charge.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.