Valeurs hospitalières et contraintes économiques : concilier l’inconciliable, l’ADH relève le défi !

Alors que les hôpitaux sont soumis à des restrictions budgétaires drastiques, une réflexion sur les fondamentaux s'impose. Soucieuse d'apporter sa contribution à un système de santé en évolution, l'Association des directeurs d'hôpitaux (ADH), en partenariat avec l’association Collectif National des Permanences d'accès aux soins de santé lance une réflexion commune sur l’éthique de gestion et sur la valeur du soin. A cette fin, une première journée d’échanges entre dirigeants hospitaliers, responsables médicaux, sociaux et administratifs est organisée le 21 novembre 2017 au Ministère des solidarités et de la santé.
Alors que les hôpitaux sont soumis à des restrictions budgétaires drastiques, une réflexion sur les fondamentaux s’impose. Soucieuse d’apporter sa contribution à un système de santé en évolution, l’Association des directeurs d’hôpitaux (ADH), en partenariat avec  l’association Collectif National Des Permanences d’accès aux soins de santé lance une réflexion commune sur l’éthique de gestion et sur la valeur du soin. A cette fin, une première journée d’échanges entre dirigeants hospitaliers, responsables médicaux, sociaux et administratifs est organisée le 21 novembre 2017 au Ministère des solidarités et de la santé. 

 « Concilier valeurs hospitalières et contraintes économiques : un enjeu majeur pour un système de santé en évolution »

Est-il possible de rendre compatible la contrainte financière qui vise à diminuer les coûts avec l’exigence de soins de qualité qui se traduit fréquemment par une profusion de prestations ?
"Sur le terrain, chaque acteur interprète cette difficulté selon sa logique professionnelle propre. Le résultat est souvent une perte d’efficience et de qualité des soins, surtout dans les situations médico-sociales complexes" constate l’ADH. Parmi les pistes envisagées figurent la mise en commun des problématiques rencontrées et l’élaboration de solutions concertées et coordonnées sur des patients complexes.
Des cas concrets seront étudiés et tout particulièrement les conflits éthiques qui rendent délicate toute prise de décision. Pour dépasser les clivages des pistes seront explorées comme la gestion de la complexité. Les différentes approches et tensions seront prises en compte, qu’elles soient médico-technique, sociale, financière, éthique, juridique. Les retours d’expérience montreront qu’il est possible de parvenir à une décision collégiale qui respecte à la fois l’intérêt du patient et l’intérêt collectif.
Pour découvrir le programme et s’inscrire

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.