Victoires de la médecine : la sélection a débuté

Rendez-vous national du progrès médical, les Victoires de la médecine récompensent chaque année les innovations thérapeutiques mises au point par les équipes hospitalo-universitaires. Preuve de l'excellence et du dynamisme des CHU, l'initiative bénéficie du soutien de Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU et du Pr Pierre Fuentes, Président de la Conférence des Présidents de Commissions Médicales d'Etablissement de CHU. Cette année, une cinquantaine d'équipes représentant 14 CHU sont en lice dans 7 disciplines médicales, chirugicales et médico-techniques. Les inscriptions sont désormais closes. C'est au tour des sociétés savantes d'intervenir pour sélectionner les nominés qui verront leurs travaux mis à l'honneur le 24 novembre prochain.

Rendez-vous national du progrès médical, les Victoires de la médecine récompensent chaque année les innovations thérapeutiques mises au point par les équipes hospitalo-universitaires. Preuve de l’excellence et du dynamisme des CHU, l’initiative bénéficie du soutien de Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU et du Pr Pierre Fuentes, Président de la Conférence des Présidents de Commissions Médicales d’Etablissement de CHU. Cette année, une cinquantaine d’équipes représentant 14 CHU sont en lice dans 7 disciplines médicales, chirugicales et médico-techniques. Les inscriptions sont désormais closes. C’est au tour des sociétés savantes d’intervenir pour sélectionner les nominés qui verront leurs travaux mis à l’honneur le 24 novembre prochain.

Point d’orgue des Victoires de la Médecine : la soirée du jeudi 24 novembre. 1000 praticiens sont invités à élire en direct les lauréats. Cette manifestation se déroulera à Paris, au Théâtre des Folies Bergère en présence du ministre de la Santé, de personnalités nationales et internationales du monde de la santé. France 5, France Info, le Figaro Magazine, Panorama du médecin, Pharmaceutiques? la presse grand public et professionnelle couvrira l’événement. Le prix de l’Homme de l’Année sera décerné à une personnalité éminente du monde médical.

Calendrier de la manifestation 2005

Fin juin : envoi d’un courrier co-signé par Paul Castel et le Pr Pierre Fuentes aux responsables hospitalo-universitaires les invitant à participer aux Victoires de la médecine.

Vendredi 16 septembre : clôture des inscriptions.

Mardi 4 octobre, vous pourrez consulter sur RESEAU CHU l’ensemble des dossiers présentés dans les 7 disciplines médicales, chirurgicales et médico-techniques : cancérologie, cardiologie, diabéto-lipido-nutrition, neurologie, pneumologie, technologie et chirurgie.

Dès le 25 octobre, les sociétés savantes feront connaître la liste des nominés ( trois à quatre candidats par discipline). Les innovations sélectionnées seront filmées par des journalistes professionnels pour être présentées lors de la soirée de remise des prix.

14 CHU participent

En 2005, 14 CHU – contre 9 en 2004 – concourent aux Victoires de la médecine : Besançon, Brest, Grenoble, Marseille, Montpellier, Lille, Lyon, Nantes, Orléans, Paris, Rouen, Saint-Etienne, Strasbourg, Toulouse

L’innovation : une demande universelle et une nécessité

Les malades voient dans l’innovation l’espoir d’une guérison ou l’amélioration possible de leurs conditions de vie. Pour eux, le progrès prend la forme d’un diagnostic simplifié, de voies thérapeutiques nouvelles, d’une intervention chirurgicale moins invasive, de complications évitées, de séquelles et de risques d’infection réduits, de durée d’hospitalisation raccourcies?

Aujoud’hui, l’innovation reconnaît au patient une place centrale du patient. Des dossiers insistent sur les avantages d’une éducation en santé adaptée ou sur les performances des réseaux et des organisations collégiales performantes qui favorisent la compliance du patient.

Par « innovation », les Victoires de la Médecine désignent les avancées qui se situent au stade de la recherche clinique et post recherche clinique. Outre les éléments purement scientifiques, les innovations peuvent aussi porter sur l’organisation, l’accueil et l’information des patients et de leur famille pour l’une des disciplines retenues.

A l’heure où se structurent les pôles de compétitivité, les Victoires de la Médecine rappellent que l’innovation et la recherche sont garantes du rayonnement mondial de la médecine française.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.