Victoires de la médecine : palmarès 2005 et premier bilan presse

Jeudi 24 novembre, la médecine a célébré ses Victoires. Sous la célèbre voûte art déco des Folies Bergères, 1 000 professionnels de la santé dont près de 600 praticiens ont découvert les travaux des 26 nominés classés dans 7 grandes catégories. 26 coups de projecteur sur des équipes hospitalo-universitaire déterminées à repousser toujours plus loin les limites du possible.

Jeudi 24 novembre, la médecine a célébré ses Victoires. Sous la célèbre voûte art déco des Folies Bergères, 1 000 professionnels de la santé dont près de 600 praticiens ont découvert les travaux des 26 nominés classés dans 7 grandes catégories. 26 coups de projecteur sur des équipes hospitalo-universitaire déterminées à repousser toujours plus loin les limites du possible.

Sur le grand écran, les reportages racontent le parcours des malades et les bénéfices très concrets qu’ils retirent des avancées médicales : « Aujourd’hui, je revis », confie l’un d’eux à la caméra. Les médecins détaillent leurs modes d’intervention ou le déroulement des traitements. Dans la salle, leurs confrères doivent sélectionner une innovation parmi les trois ou quatre sujets présentés par discipline. Le vote se fait en temps réel, à l’aide d’un boîtier électronique.

Le palmarès des 4èmes Victoires de la Médecine

palmarès des 4èmes Victoires de la Médecine


Plusieurs personnalités se succèdent à la tribune, accueillies par le sourire radieux d’Isabelle Giordano


Xavier Bertrand, ministre de la santé et des solidarités rappelle que « les Victoires de la Médecine sont les Victoires des patients. Elles témoignent de l’excellence de la recherche française, des compétences et des talents des équipes qui oeuvrent au service du malade. »


Paul Castel, Président de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU, invité à remettre le prix de chirurgie, s’est déclaré particulièrement heureux de décerner une Victoire dans une discipline souvent présentée comme fragile du fait de la pénurie des praticiens et dont il est nécessaire de rappeler l’excellence hospitalo-universitaire.


Le Pr Pierre Fuentes, Président de la Conférence des Présidents de CME de CHU a rendu hommage à cette manifestation : « En aidant à mieux faire connaître la recherche clinique, les Victoires de la Médecine célèbrent les CHU et pourquoi ils sont faits. La communauté médicale les vit comme un signe de reconnaissance et d’encouragement très fort »


Mireille Darc a conquis l’assistance en témoignant sa reconnaissance aux médecins à qui « elle doit d’être en vie ». Elle a remis le prix « Coup de chapeau » au Pr Alain Deloche, cardiologue et Président de la Chaîne de l’Espoir. « Ici, je soigne avec beaucoup de moyens, là-bas, on peut sauver avec peu de choses », a résumé celui que l’on surnomme l’éléphant blanc.

Appelés à la tribune, les lauréats ont salué le courage des patients ayant accepté d’entrer dans une étude clinique. Grâce à leur engagement ces innovations font désormais partie du nouvel arsenal thérapeutique.

A quand les Victoires de la Médecine en version intégrale à la télévision ?
Ces innovations méritent d’être connues du grand public, le Figaro Magazine, France 5, partenaires de l’événement, en sont convaincus. Ainsi le Figaro Magazine n’a pas hésité à décrire sur huit pages l’aventure humaine qui se cache derrière toute avancée médicale.
Reste à persuader une chaîne de télévision nationale qu’en adaptant cette manifestation au petit écran, elle offrira à ses téléspectateurs un panorama vivant du progrès hospitalo-universitaire. En France, des millions de personnes sont intéressées car directement concernées.

Philippe Berrebi et Jean-François Lemoine, organisateurs des Victoires de la Médecine, un duo de maîtres pour une soirée d’exception.

Pour notre part, nous saluons la qualité de l’information transmise, la vocation pédagogique d’une telle soirée et le talent des réalisateurs qui savent décrypter et rendre accessible une recherche complexe.
Marie-Georges Fayn

Premières retombées presse

APM Victoires de la médecine : le palmarès
Figaro Magazine
Reportage de 8 pages réalisé sous la direction de Richard LE NY, publié le 19 novembre 2005

France-Info Info santé chroniques de Jean-François Lemoine

RTL Chroniques de Sophie Aurenche

France 5 Le magazine de la santé au quotidien du lundi au vendredi à 13h30, magazine présenté par Michel Cymes et Marina Carrère d’Encausse
Premiers reportages sur les Victoires de la Médecine
Le 24/11 : Greffe d’os
Le 23/11 : Implants cochléaires chez l’enfant
Le 22/11 : Exploration de l’intestin
Le 21/11 : Victoires de la médecine

Pour visionner les séquences :
Haut debit
Bas debit

Panorama du Médecin
numéro spécial édition du 21 nov 05
Publication du Palmarès le 28 nov. 05

Pharmaceutiques en attente

Ouest France 7, 9 novembre 2005, présentation des travaux du Pr. Arnaud Cénac du CHU de Brest

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.