Villes pathogènes ou épanouissantes ?

« Ville et santé mentale », tel sera le thème de la 24ème Semaine d’information sur la santé mentale et celui du concours photo grand public organisé à cette occasion. L'enjeu : montrer le lien entre le cadre de vie urbain, le bien-être ou le mal-être. En complément, des réunions d’information et de réflexion se dérouleront dans toute la France du 18 au 24 mars 2013. À Clermont-Ferrand, cette semaine est organisée par le CHU de Clermont-Ferrand, le centre hospitalier Sainte-Marie, la Croix Marine, Espérance 63, et l’Union nationale des amis et des familles des malades psychiques (UNAFAM).

« Ville et santé mentale », tel sera le thème de la 24ème Semaine d’information sur la santé mentale et celui du concours photo grand public organisé à cette occasion. L’enjeu  : montrer le lien entre le cadre de  vie urbain, le bien-être ou le mal-être. En complément, des réunions d’information et de réflexion se dérouleront dans toute la France du 18 au 24 mars 2013. À Clermont-Ferrand, cette semaine est organisée par le CHU de Clermont-Ferrand, le centre hospitalier Sainte-Marie, la Croix Marine, Espérance 63, et l’Union nationale des amis et des familles des malades psychiques (UNAFAM).
 
Espace de vie, lieu de rencontres, d’échanges, de travail et de loisirs, la ville peut aussi être vécue comme un lieu d’isolement, de stress, de stigmatisation, d’insécurité et d’inégalité. À tout âge, ces situations peuvent mettre en péril la bonne santé mentale et générer des troubles psychiques, en particulier pour les personnes les plus fragiles. Pourtant des actions de prévention existent qui améliorent les déterminants de santé et réduisent les inégalités : efforts sur le logement, l’éducation, le travail, les ressources, l’accompagnement social, la citoyenneté, l’accès aux soins, à la culture et aux loisirs.. une réponse collective que chaque citoyen peut contribuer à enrichir avec l’aide des élus locaux, de plus en plus interpellés et engagés sur cette voie.

Avis aux photographes – amateurs ou professionnels : les prises de vue (une seule par participant) doivent être envoyées par mail à l’adresse santementale63@yahoo.fr avant le 28 février. Les meilleures seront sélectionnées par un jury composé d’un médecin, d’un photographe et d’un représentant d’association. Elles seront exposées aux cimaises du hall Sugny dans la chapelle des Cordeliers, en plein cœur du centre-ville de Clermont-Ferrand, durant la Semaine d’information sur la santé mentale .

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.