Virus Zika : Lyon rappelle les mesures à prendre

Interpellé par de nombreux appels téléphoniques de voyageurs qui redoutent une exposition au virus Zika, le service des Maladies Infectieuses et Tropicales de l’hôpital de la Croix Rousse des Hospices Civils de Lyon, rappelle les mesures à prendre…

Interpellé par de nombreux appels téléphoniques de voyageurs qui redoutent une exposition au virus Zika, le service des Maladies Infectieuses et Tropicales de l’hôpital de la Croix Rousse des Hospices Civils de Lyon, rappelle les mesures à prendre…

Qualifiée depuis le 1 février 2016 "d’urgence de santé publique de portée mondiale" par l’Organisation mondiale de la santé (OMS)  le virus Zika qui se transmet par une piqûre de moustique, se propage " de manière explosive " en Amérique du Sud, avec  3 à 4 millions de cas attendus en 2016.

Que faire vis-à-vis des femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse et désirant se rendre dans les régions touchées* ?
Sur la base de l’avis formulé le 22 janvier 2016 par le Haut conseil de la santé publique (HCSP), les mesures d’information et de prévention ont été renforcées :
· Il est recommandé de reporter le voyage.
· Si elles ne peuvent ou ne veulent différer leur voyage : Il est important de respecter les mesures individuelles de protection contre les moustiques port de vêtements à manches longues, pantalons longs, utilisation de moustiquaires, d’insecticides et répulsifs cutanés adaptés (lutte antivectorielle).

Que faire en cas de symptômes pour les résidents et les voyageurs rentrant des zones épidémiques ?
Pour toute apparition de signes cliniques évocateurs (éruption cutanée, avec ou sans fièvre même modérée, rougeur des conjonctives, douleurs musculaires et articulaires), il est nécessaire de consulter un médecin sans délai, lequel jugera de l’opportunité de faire effectuer des tests diagnostiques.
Attention les symptômes peuvent intervenir jusqu’à 12 jours après le départ d’une zone où circule le Zika.

Quelle situation en métropole ?
Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), 5 personnes depuis le début de l’année ont présenté des symptômes en ayant contracté l’infection par le virus Zika dans une zone touchée et sont rentrées en métropole. Aucun des patients n’a présenté de forme grave de l’infection.
* Pays et territoires touchés au 28 janvier 2016
· Sur le continent américain : Barbados, Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Haïti, Salvador, Guyane, Guadeloupe, Guatemala, Guyana, Honduras, Saint Martin Martinique, Mexique, Panama, Paraguay, Puerto Rico, Suriname, Venezuela.
· Départements Français d’Amérique : Martinique, Guyane, Guadeloupe et dans les îles du Nord, Saint Martin.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.