Vous avez dit neuroradiologie ?

La neuroradiologie interventionnelle se développe à grands pas. Cette spécialité permet de visualiser les artères en trois dimensions et d'obtenir une image utile pour comprendre leur anatomie et le positionnement des anévrysmes. Depuis la première consultation, 303 patients ont été traités au CHU de Limoges par cette nouvelle technique en perpétuelle évolution.

La neuroradiologie interventionnelle se développe à grands pas. Cette spécialité permet de visualiser les artères en trois dimensions et d’obtenir une image utile pour comprendre leur anatomie et le positionnement des anévrysmes. Depuis la première consultation, 303 patients ont été traités au CHU de Limoges par cette nouvelle technique en perpétuelle évolution.

Cette spécialité est apparue dans les années 1970 afin de répondre à la nécessité de traiter par voie endovasculaire des pathologies intraitables par voie chirurgicale.
Au cours de ces 10 dernières années, la proportion de patients traités par ces techniques s’est accrue très fortement du fait de progrès technologiques majeurs et de l’expérience croissante des neuroradiologues interventionnels. Le traitement endovasculaire est désormais proposé en première intention pour bon nombre de pathologies vasculaires.

La neuroradiologie interventionnelle est une spécialité pratiquée depuis près d’un an au CHU de Limoges. La construction du bloc de neuroradiologie interventionnelle a permis son développement en 2004.
En effet, le projet médical du CHU, en cohérence avec le SROS du Limousin, priorise la prise en charge des affections neuro-vasculaires, et en particulier les accidents vasculaires cérébraux. C’est à ce titre que l’établissement a également organisé une unité neuro-vasculaire dans le service de neurologie et projette la création prochaine d’une unité spécialisée dans la réadaptation des AVC dans le service de médecine physique et de réadaptation (hôpital Jean Rebeyrol), dans le cadre de l’aménagement transversal d’une filière AVC dans l’établissement.

Les nouveaux outils, développés spécifiquement pour cette activité, permettent la visualisation des artères cérébrales en trois dimensions. On obtient à l’aide de rayons X et après traitement informatique, une image 3D qui est particulièrement utile pour comprendre l’anatomie des artères et le positionnement des anévrysmes.

Cette technique spécifique, nécessaire au traitement des lésions des vaisseaux dans le cerveau, est depuis peu pratiquée dans l’unité de neuroradiologie interventionnelle du CHU. Ainsi, les anévrysmes intracrâniens, l’infarctus cérébral à la phase aiguë, les malformations artério-veineuses, ou bien encore les sténoses carotidiennes font partie des pathologies traitées.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.