Wanted : 60 volontaires du service civique en Speed recruting

Tenir compagnie aux personnes âgées, accueillir et orienter le public, faire vivre la ludothèque et participer à la vie culturelle du site. Telles sont les 4 missions proposées aux volontaires du service civique par le CHU de Montpellier. 60 postes sont ouverts en novembre 2016. Pour les pourvoir, un rendez-vous unique est donné aux candidats intéressés, le mercredi 9 novembre entre 10h et 16h, à l’hôpital la Colombière. Tous les profils seront étudiés, une seule condition avoir entre 18 et 25 ans et jusqu'à 30 ans pour les personnes en situation de handicap.
Tenir compagnie aux personnes âgées, accueillir et orienter le public, faire vivre la ludothèque et participer à la vie culturelle du site. Telles sont les 4 missions proposées aux volontaires du service civique par le CHU de Montpellier. 60 postes sont ouverts en novembre 2016. Pour les pourvoir, un rendez-vous unique est donné aux candidats intéressés, le mercredi 9 novembre entre 10h et 16h, à l’hôpital la Colombière. Tous les profils seront étudiés, une seule condition avoir entre 18 et 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les personnes en situation de handicap. Chaque jeune aura quelques minutes pour se présenter à l’un des stands qui l’intéressent.
Le CHU de Montpellier a prévu un stand par mission. Il sera tenu par un représentant de la Direction des Ressources Humaines et de la Formation et une personne issu du domaine d’activités.
Les documents à fournir pour le speed recruting
• Une photocopie de la carte d’identité
• Un CV
• Une lettre de motivation
• Une fiche de renseignement à remplir sur place
Seuls les candidats ayant rempli tous les documents verront leur candidature étudiée.

Le CHU de Montpellier donnera sa réponse, par mail, d’ici fin novembre aux personnes retenues seulement. Chaque contrat est signé pour 8 mois avec une durée hebdomadaire de 24h par semaine
En savoir plus sur les missions de service civique proposées au CHU
4 missions de volontariat sont proposées, avec un fonctionnement et des horaires propres à chaque mission.  :
– La mission de compagnie auprès des personnes âgées
Les volontaires aideront à l’orientation des personnes, les accompagneront dans les activités ludiques, aideront aux repas et goûters, à la distribution de boissons pendant la période estivale, etc. pour les résidents des secteurs des hôpitaux de Balmes et Bellevue. 
La mission ne nécessite pas de connaissance technique particulière mais requiert du savoir être, de la patience et de la bienveillance envers les personnes âgées pour accompagner et enrichir le quotidien de nos aînés.
– La mission d’accueil et d’orientation
Le CHU souhaite mettre en place un accompagnement et une aide auprès des patients et visiteurs, sur les secteurs accueillant un public nombreux (bureau des entrées, urgences, consultations, imagerie, etc.). Les volontaires orienteront les personnes dans les sites hospitaliers, expliqueront le dispositif d’enregistrement, participeront à la gestion des préadmissions, accompagneront dans les services les personnes peu valides, distribueront des documents d’information, etc.
– La mission culture à la ludothèque
Le CHU est un lieu de soins mais également un lieu de culture. La ludothèque est un centre d’animation ouvert aux enfants hospitalisés et à leur famille. Le volontaire accompagnera les enfants depuis les services de soins, accueillera les familles et enfants sur le site, gèrera le prêt de jeux et de livres, aidera à l’animation d’ateliers, etc.
– La mission culture sur les espaces culturels
Dans le cadre son action culturelle, le CHU organise des manifestations culturelles ouvertes aux patients, familles et visiteurs extérieurs. Le volontaire accueillera les visiteurs, distribuera des documents d’information sur les manifestions culturelles, aidera l’équipe à organiser des manifestations, ira proposer la manifestation aux patients dans les services, etc.
Sur le statut de volontaire
Le statut de volontaire en service civique est un statut particulier. Il n’est ni salarié, ni stagiaire, ni bénévole. À ce titre, la relation qui le lie au CHU de Montpellier est une relation de collaboration et de confiance. Par ailleurs, en tant que volontaire, les tâches confiées sont différentes et complémentaires de celles confiées aux employés du CHU. C’est un complément, un plus, aux missions exécutées quotidiennement par les équipes. Chaque volontaire est accompagné par un tuteur. Il n’est pas interdit d’être étudiant ou salarié en même temps que l’on effectue sa mission de Service Civique. Cependant, il faut être en mesure de concilier les différents emplois du temps.
L‘indemnité
Le service civique est une mission rémunérée directement par l’Etat à hauteur de 467,34 € net par mois  et complétée par une indemnité de 106,31€ par mois par le CHU de Montpellier.
S’engager en tant que volontaire du service civique au CHU de Montpellier, c’est participer à une mission d’intérêt général au service de la santé et des patients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.