www.chu-dijon.fr : modernité, sobriété, accessibilité et espace pour les dons

Le CHU Dijon Bourgogne lance son nouveau site internet www.chu-dijon.fr, interface ergonomique à l'architecture pensée pour simplifier la visite des patients. Sur la page d’accueil, l’internaute repère les informations pratiques accessibles en cliquant sur les boutons, les actualités qui défilent sur un carrousel, l’espace dédié à la cancérologie, activité dans laquelle le CHU est leader en région et deux nouveautés : la plateforme participative de dons en ligne – une 1ère pour un CHU

Le CHU Dijon Bourgogne lance son nouveau site internet  www.chu-dijon.fr, interface ergonomique à l’architecture pensée pour simplifier la visite des patients. Sur la page d’accueil, l’internaute repère les informations pratiques accessibles en cliquant sur les boutons, les actualités qui défilent sur un carrousel, l’espace dédié à la cancérologie, activité dans laquelle le CHU est leader en région et  deux  nouveautés  la plateforme participative de dons en ligne – une 1ère pour un CHU -et une fenêtre ouverte sur twitter. La réalisation de la V2 du site a été confiée aux étudiants de l’IUT de Dijon.
Fond blanc, visuel nombreux, images défilantes, focus sur les actualités et les activités de pointe … sont autant d’éléments qui rendent ce nouveau site vivant, fonctionnel et attractif. Le site propose aussi aux professionnels bénéficient des contenus dédiés, accessibles  via des codes d’accès: conférences, programmes et présentations des soirées médicales mensuelles (EPU), congrès, annuaire des séniors du CHU, etc.
Créée en 2009, la 1ère version ne répondait plus ni aux attentes des patients ni aux besoins de communication  de l’établissement et ne pouvait évoluer en l’état. D’où la décision de le refondre entièrement. L’établissement a fait le choix de s’appuyer sur les compétences des étudiants du DUT Informatique, option Services et Réseaux de Communication (IUT de Dijon). Pour anticiper les adaptations futures, le CHU a retenu un outil technique simple, gratuit et évolutif (DRUPAL).
Les rubriques
Dans leur contenu, les rubriques reprennent l’ensemble des informations que l’internaute est susceptible de rechercher et permettent de mettre en lumière les différentes missions du CHU :
Connaître le CHU : informations institutionnelles, gouvernance, chiffres clés, histoire…
Usagers et patients : annuaire et présentation des services, ensemble des informations pratiques liées aux consultations et aux hospitalisations, droits et obligations, qualité et sécurité représentants des usagers, associations…
Recherche et innovation : informations pour les patients, les investigateurs et les partenaires
– Emploi et formations : présentation des différents écoles et instituts de formation paramédicales, cursus médicaux, principes et modalités de recrutement au sein du CHU
Réseaux sociaux : accès direct à Twitter notamment
Votre avis nous intéresse : pour envoyer ses remarques en ligne ou suggestions
– Mais aussi Cancérologie, Espace Pro santé, Espace presse, Espace fournisseurs…
Crowdfunding : pour le CHU de Dijon, il n’existe pas de petit don
Parallèlement à la mise en ligne de son nouveau site, le CHU Dijon Bourgogne annonce le lancement de sa plateforme de dons en ligne. L’établissement s’inscrit comme un précurseur dans ce domaine, puisqu’il est l’un des premiers CHU de France à mettre en place une démarche active et volontaire de levée de fonds sur Internet.
Les principes
Ce dispositif s’appuie sur les valeurs du crowdfunding (financement par la foule), de plus en plus utilisé aujourd’hui. Le principe est simple : des projets sont présentés aux internautes, un objectif financier est fixé pour chacun et un appel aux dons est lancé. Ce système permet ainsi au grand public de soutenir collectivement un projet qui le séduit. La démarche n’a pas pour but de pallier les contraintes financières de l’hôpital, mais bien de permettre aux personnes hospitalisées et aux visiteurs de bénéficier d’un environnement de santé plus confortable et accueillant, en menant à bien des projets innovants. Cette plateforme permettra notamment à l’établissement d’acquérir de
nouveaux matériels et équipements, de développer la recherche, et d’améliorer la qualité d’accueil.
Pour garantir la transparence du dispositif et la gestion des fonds récoltés, un comité exécutif composé de membres des Directions, de professionnels hospitaliers et de représentants des usagers est chargé du suivi de l’ensemble de la démarche.

Le fonctionnement
Trois projets sont actuellement présentés. Les internautes se connectent soit via la page d’accueil du nouveau site internet, bouton “Je participe, je fais un don !”, soit via l’url https://don.chu-dijon.fr.
Dans le premier cas, l’espace permet de découvrir de manière approfondie le dispositif et les trois projets présentés, pour aboutir ensuite au formulaire de dons. Dans le second cas, l’internaute parvient directement à un formulaire de dons. Dans les deux cas, le don peut se faire en ligne par carte bancaire via un espace entièrement sécurisé.
L’objectif du CHU est de mobiliser les donateurs et de les réunir en une communauté partageant les valeurs de l’établissement. Des messages sont élaborés à l’attention des donateurs : carton de remerciements, newsletter annuelle, invitation aux évènements liés aux projets soutenus, etc.
Les premiers projets
Le CHU a lancé un appel à projets auprès de l’ensemble de ses équipes. Parmi les retours reçus, le Comité exécutif en a sélectionné trois qu’il propose désormais au grand public de soutenir.

Sonomètres en réanimation : Comment participer au rétablissement des patients ?
Le bruit est un point d’inconfort souvent exprimé par les patients des unités de réanimation. Entre conversations ou bruits d’alarme, les études montrent que le stress sonore a un réel impact sur leur rétablissement, mais aussi sur la concentration des équipes. Bien que le CHU Dijon Bourgogne soit construit selon des normes récentes et que son personnel soit des plus attentionnés, l’acquisition de sonomètres pour les réanimations chirurgicales et les salles de soins post-interventionnelles permettra une prise de conscience par tous de l’environnement sonore dans ces zones de soins protégés. Des actions correctives seront ensuite mises en œuvre, permettant de diminuer l’intensité sonore et d’améliorer le confort des patients ainsi que des équipes soignantes.
En forme d’oreille, les sonomètres s’éclairent de différentes couleurs en fonction du niveau sonore perçu : vert, orange ou rouge. Grâce à leur facilité d’utilisation, patients, visiteurs ou professionnels pourront ainsi se responsabiliser simplement. “Les vrais miracles font peu de bruit.”, Antoine de Saint-Exupéry.
Notre objectif est d’acquérir 5 sonomètres, dont un équipé d’une oreille enregistreuse permettant l’analyse des sons produits.
Téléviseurs pour Champmaillot : Comment allier modernité et confort au sein d’un centre gériatrique ?
Le réseau télévisuel de l’EHPAD Champmaillot est ancien. Il est équipé de téléviseurs analogiques qui perturbent le réseau numérique. La cohabitation de ces deux réseaux rend la qualité de réception décevante alors que les résidents ont difficilement accès à la TNT.
Dans un souci de garantir le confort de nos ainés, la modernisation de ce lieu de vie qu’est l’EHPAD est essentielle. L’ objectif du CHU ? Remplacer les téléviseurs d’ancienne génération par des équipements numériques pour améliorer considérablement le quotidien des résidents de l’ensemble du site.
Dans un premier temps, la générosité des internautes permettra de renouveler les téléviseurs personnels des résidents, actuellement au nombre de 25 sur le site de Champmaillot. Un beau coup de pouce au profit de nos ainés ! Dans un second temps, notre objectif sera le changement des 61 autres postes analogiques appartenant au parc du CHU.
Améliorer les accès à Bocage Central : Comment l’art peut contribuer à améliorer le vécu hospitalier de l’ensemble des usagers ?
L’expérience hospitalière est rarement une évidence mais plus souvent un temps de vulnérabilité. L’hôpital est aussi un espace de vie ou encore de travail. Les lieux, l’environnement, l’architecture sont intimement liés à ce vécu.
Partant de ce constat, le CHU Dijon Bourgogne fait aujourd’hui appel à un artiste, dont l’œuvre viendra enrichir et adoucir les parcours extérieurs menant au hall A de Bocage Central, accès principal de l’établissement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.