Yann Bubien nouveau directeur général du CHU de Bordeaux

Yann Bubien est le nouveau Directeur général du CHU à compter du 1er octobre. Nommé par un décret présidentiel du 16 août, il succède à Philippe Vigouroux, qui rejoint l'ambassadeur de France à Rome en tant que conseiller aux affaires sociales. Retour sur le parcours exceptionnel d'un hospitalier qui a exercé la fonction de directeur adjoint de cabinet auprès de deux ministres de la santé, Roselyne Bachelot, puis Agnès Buzyn et de conseiller technique auprès d'un troisième ministre, Xavier Bertrand.

Yann Bubien est le nouveau Directeur général du CHU à compter du 1er octobre. Nommé par un décret présidentiel du 16 août, il succède à Philippe Vigouroux, qui rejoint l’ambassadeur de France à Rome en tant que conseiller aux affaires sociales. Retour sur le parcours exceptionnel d’un hospitalier qui a exercé la fonction de directeur adjoint de cabinet auprès de deux ministres de la santé, Roselyne Bachelot, puis Agnès Buzyn et de conseiller technique auprès d’un troisième ministre, Xavier Bertrand.
Directeur d’hôpital, Yann Bubien est originaire de Bordeaux. Il est titulaire d’une maîtrise de droit privé et ancien élève de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). A sa sortie de l’EHESP en 1999, il a rejoint la Fédération hospitalière de France (FHF) où il a occupé pendant cinq ans le poste de directeur de cabinet du président et du délégué général.

De 2005 à 2007, il a été secrétaire général du centre hospitalier Sud Francilien (Evry-Corbeil, Essonne).

De 2007 à 2011 il a notamment été directeur adjoint de cabinet de la Ministre Roselyne Bachelot, Conseiller social de l’ambassadeur de France à Londres et conseiller technique au cabinet du Ministre de la Santé Xavier Bertrand.
Il a été Directeur général du CHU d’Angers d’octobre 2011 à mai 2017. Durant ces 6 années, Yann Bubien a mené des projets immobiliers d’envergure tels que la reconstruction intégrale de l’Hôtel-Dieu Nord. Il a élaboré une stratégie HU interrégionale novatrice fondée sur la coopération entre les 7 CHU-CHR du Grand Ouest. Il a beaucoup soutenu la recherche en soins et contribué au développement de la prévention et de la simulation pour la formation des équipes et des directeurs, domaines pour lesquels le CHU d’Angers fait figure de pionnier. Au cours de cette période, il a également été délégué régional de la FHF Pays-de-la- Loire et vice-président de la conférence des directeurs généraux de CHU.
En mai 2017, il a rejoint le cabinet d’Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, en tant que directeur adjoint en charge de la santé.  

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.