Télémédecine

Retrouvez ici nos articles sur la télémédecine.

La télémédecine repose sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour améliorer l’accessibilité de la prise en charge des patients sur leur lieu de vie.

Derniers articles

Télémédecine : Acquisition d’un pont en juin 2002

Depuis le mois d’octobre 2000, le Réseau de Soins Périnatals d’Auvergne organise entre les différents centres hospitaliers des visioconférences hebdomadaires nommées téléstaffs. Cet outil est partie intégrante du projet régional de télémédecine.
Le Réseau de Soins Périnatals d’Auvergne a organisé prés de 30 téléstaffs pour la période du 1er juin 2001 au 31 mars 2002 et ce dans le cadre du projet régional ATHOS (Auvergne Télémédecine HOSpitalière).

Télémédecine en périnatalité

Depuis mai dernier, le Centre de diagnostic prénatal et de médecine f?tale du CHU d’Angers a mis en place une procédure de téléconsultation via le visiostaff. Ainsi les praticiens de certains hôpitaux périphériques peuvent, à distance, solliciter l’avis des experts du CHU sur des dossiers complexes en matière de diagnostic prénatal. Les décisions prises plus rapidement, dans un environnement de haute expertise, améliorent l’offre de soins proposée aux parturientes de la région.

Télémédecine et neurologie en Franche-Comté

Avec plus de 4 500 accidents vasculaires cérébraux (AVC) par an, la Franche-Comté est une région de France largement touchée par cette pathologie. La rapidité de la prise en charge initiale et de la rééducation est déterminante pour diminuer le risque de séquelles ou de décès. Le réseau des Urgences Neurologiques de Franche-Comté (RUN-FC) a ainsi développé des outils de télémédecine pour que les neurologues, neurochirurgiens et radiologues du CHRU de Besançon disposent d’une solution complète de diagnostic à distance. Ils diagnostiquent et traitent ainsi les AVC et les autres urgences neurologiques, en concertation avec les urgentistes de dix hôpitaux de Franche-Comté.

Cardio. Le suivi à distance des insuffisants cardiaques préfigure la médecine de demain

L’insuffisance cardiaque est une maladie chronique grave qui entraîne de fréquentes réhospitalisations ; certaines pourraient être évitées par une action en amont et une éducation du patient à sa maladie. Fort de ce constat, le CHU de Caen propose aux patients concernés, souvent âgés, une éducation thérapeutique prolongée et un suivi clinique en sortie d’hospitalisation, visant à les rendre acteurs de leur maladie. Un système innovant, importé du Canada, a été mis en place sous l’impulsion du Pr Gilles Grollier.