Adolescents

Retrouvez ici tous nos articles concernant les adolescents.

Derniers articles

Amélie, 18 ans, traitée avec succès par Car-T cells pour un lymphome au CHU de Montpellier

La jeune lycéenne atteinte d’un lymphome résistant à la chimiothérapie et l’immunothérapie a été traitée avec succès par CAR-T cells au CHU de Montpellier… et a profité de son séjour pour passer son baccalauréat ! Elle est la première patiente à avoir bénéficié de ce traitement innovant au sein de l’établissement. Un défi relevé grâce aux équipes du Pr Nicolas Sirvent, onco-hématologue pédiatrique et du Pr Guillaume Cartron, responsable du département hématologie clinique.

Ados, troubles comportement alimentaire : le CHUGA ouvre ses portes

Anorexie, boulimie, hyperphagie, orthorexie (obsession pour la qualité de l’alimentation) ou encore néophobie alimentaire (refus de goûter certains aliments). Les troubles du comportements alimentaires sont de plus en plus fréquents chez les adolescents. Pour bon nombre d’entre eux, leur pathologie prend sa source dans la quête de « l’idéal minceur », fortement relayé dans les univers de la mode et de la publicité. Les troubles du comportement alimentaire touchent donc de plus en plus de personnes, et de plus en plus tôt. Le Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes dispose d’un centre référent.

Ado : un temps et un lieu de transition avec TRANSEND

Aux patients qui ne sont plus tout à fait des enfants et pas encore des adultes, l’AP-HP propose un nouvel espace de transition. Les 200 jeunes suivis chaque année dans les services de pédiatrie des hôpitaux Necker-Enfants malades, de Trousseau et de Robert Debré (AP-HP) pour des maladies endocriniennes ou métaboliques disposent désormais d’une passerelle vers les unités adultes : TRANSEND pour TRANSition Endocrinologie Nutrition Diabète au sein de l’Institut E3M de l’hôpital Pitié Salpêtrière. Inauguré le 15 mars 2017 TRANSEND…

Un centre référent sur l’ Anorexie et troubles du comportement alimentaire à Lyon

En augmentation, touchant une population de plus en plus jeune, l’anorexie, la boulimie relèvent désormais d’un Centre Référent, CREATyon. Ces maladies enferment les personnes dans une souffrance solitaire dont il est très difficile de sortir sans l’aide de spécialistes. Cet isolement conduit à des interventions souvent tardives voire à des hospitalisations, 300 personnes ont ainsi été hospitalisées dans le département du Rhône en 2014. Pour prévenir ces situations souvent dramatiques, le Centre propose aux patients une évaluation de l’intensité des troubles et de leurs répercussions somatiques. Ces examens se déroulent dans le cadre d’une hospitalisation de jour.

Ados : l’expérience de la douleur comme objet de recherche

Phénomène de mode pour les uns, risque d’addiction pour les autres, peu d’études ont été menées sur les adolescents qui pratiquent le sport de manière intensive et encore moins sur l’expérience qu’ils ont de la douleur. Au CHU de Saint-Etienne, une équipe de recherche se penche sur le sujet, coordonnée par le Dr Roger Oullion, Médecin du Sport

Inauguration de la Maison des Adolescents de la Loire

Les adolescents ligériens et leurs familles ont désormais un lieu d’accueil, d’écoute, d’information et d’orientation : la Maison des Adolescents (MDA). Porté par Yves-Claude Blanchon, chef du service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent au CHU de Saint-Etienne et le Pr Michel Debout, président de l’association Rimbaud, le projet a vu le jour voici 18 mois. Aujourd’hui, la maison a pris ses quartiers dans l’ancien pavillon des urgences à l’Hôpital Bellevue.

Une maison des ados à Tours

Ouverte en janvier 2010, la maison des ados de Tours a déjà accueilli 150 jeunes. Leur point commun : un parcours chaotique, l’épuisement des capacités de soutien de leur entourage familial et éducatif et un besoin de conseil et d’orientation sur mesure. Dans ce lieu ressource, l’adolescent trouve une écoute, des informations et un accompagnement qui tient compte de son profil physique, psychique, de ses liens sociaux et de son éducation. Il bénéficie des compétences mutualisées d’un réseau d’acteurs. La maison des adolescents est aussi ouverte aux parents. Elle leur propose une information et des aides individuelles ou collectives. Quant aux professionnels au contact des adolescents ils s’y rendent pour des conseils experts et des formations adaptées…

Les ados ont leur maison à Clermont

Inaugurée le 20 avril 2011, la maison des adolescents du Puy-de-Dôme accueille les 12-18 ans, leurs familles et les adultes qui travaillent à leurs côtés. Située hors des murs du CHU, en plein centre de Clermont-Ferrand, la maison regroupe des compétences multiples qu’elle met à la disposition des jeunes trois demi-journées par semaine : Médecins, infirmiers, éducateurs spécialisés, travailleurs sociaux reçoivent les adolescents venus chercher des conseils mais aussi leurs parents et les professionnels de la santé, de la justice ou de l’Éducation nationale en quête d’avis experts.

Une Maison des Adolescents portée par le CHU

A Amiens, en plein centre ville, les jeunes et leurs parents sont accueillis sans rendez-vous à la Maison des Adolescents de la Somme (MDA 80). Une permanence gratuite, libre et anonyme -si l’adolescent le souhaite- est assurée par des psychologues, éducateurs, pédo-psychiatre, les mercredis de 9h30 à 12h et de 14h à 17h. Ouverte depuis le 12 août, la maison des adolescents, est provisoirement installée dans les locaux du Centre Régional d’Informations Jeunesse (CRIJ), 6 rue Lamartine dans l’attente de ses propres locaux. Le CHU, porteur du projet et ses partenaires (1), se réjouissent de l’aboutissement d’un an et demie de travail. « Accessible à tous les adolescents,