Cancer

Retrouvez ici tous nos articles sur le(s) cancer(s).

Le terme « cancer » recouvre un large groupe de maladies pouvant toucher n’importe quelle partie de l’organisme. Un cancer peut évoluer en différents stades, chacun d’eux renseignant sur le degré de gravité et les traitements à adapter.

Derniers articles

Cancer bronchique primitif : la vidéo-échoponction au CHU de Nancy

Technique performante et innovante, la vidéo-échoponction bronchique allie les explorations vidéo-endoscopique et échographique : une complémentarité qui enrichit l’analyse du médecin et le guide dans le déroulement de l’examen. Le CHU de Nancy, à travers le service de Pneumologie et sa spécialité d’Endoscopie Thoracique, en est le centre référent pour la Région Lorraine.

Labellisation du registre général des cancers en région Limousin

Le registre général des cancers en région Limousin vient d’obtenir sa qualification par le Comité National des Registres (CNR), comité composé par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) et l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm). Il s’agit de la troisième labellisation Inserm en deux ans pour le CHU de Limoges.

Chimiothérapie : système hyperthermique intra-péritonéale ‘CAVITHERM’

La chimio-hyperthermie intra-péritonéale (CHIP) est un traitement proposé pour traiter les lésions tumorales disséminées dans la cavité abdominale, sur le péritoine, formant ce que l’on appelle la « carcinose péritonéale ». Elle s’adresse principalement aux carcinoses d’origine colique et ovarienne.

Ce traitement nécessite dans un premier temps, l’ablation des lésions tumorales par exérèse chirurgicale. Lorsque toutes les lésions tumorales visibles à l’oeil nu ont été enlevées, l’abdomen du malade est rempli d’un liquide qui est chauffé à 42°C. Le liquide contenant la chimiothérapie, circule dans l’abdomen du malade pendant 1 h 30. Cette chimiothérapie va être au contact des cellules microscopiques restantes et sera plus efficace. C’est l’action combinée de la chaleur et de la chimiothérapie qui détruira ces cellules microscopiques.

L’AP-HP et la lutte contre le cancer

Inauguration de l’institut de radiothérapie de hautes énergies à l’hôpital Avicenne, ouverture du TEP-SCAN à l’hôpital Saint-Louis, acquisition de nouveaux équipements de mammographie, trois événements qui témoignent de l’engagement de l’AP-HP dans la lutte contre le cancer et de sa volonté de doter ses sites de référence des techniques les plus performantes pour mieux soigner.

A la pointe de la lutte contre le cancer

Au CHU de Grenoble, il est possible de réaliser rapidement un diagnostic à partir d’une simple prise de sang ou de l’analyse d’une quantité infime de matière prélevée sur une tumeur grâce à un nouvel équipement d’analyse protéomique : le SELDI (Surface enhanced laser desoption ionisation)