Pédopsychiatrie • Psychiatrie

Retrouvez ici tous nos articles sur la psychiatrie et la pédopsychiatrie.

La psychiatrie est une spécialité qui prend en charge les maladies mentales.
La pédopsychiatrie est la branche de la psychiatrie consacrée aux enfants, depuis la naissance jusqu’à l’entrée dans l’âge adulte.

Derniers articles

Recherche : une étude pour améliorer la prévention du suicide

Environ 10 600 suicides surviennent chaque année en France, la Franche-Comté est quant à elle une région historiquement marquée par une surmortalité par suicide. Certains facteurs de risque du passage à l’acte suicidaire ont été identifiés, pourtant, rien ne permet aujourd’hui de prédire et d’anticiper un tel acte. Afin de mieux connaitre les facteurs de risque, mais aussi les facteurs de protection du passage à l’acte suicidaire comme la capacité à résister aux tentations et l’importance du lien social, le service de psychiatrie du CHRU de Besançon s’investit dans un projet de recherche. Les résultats de cette étude devraient permettre, à terme, d’améliorer la prévention du risque suicidaire

Suicide chez les jeunes : accompagnement sur mesure au Centre Jean Abadie du CHU de Bordeaux

600 jeunes ont mis fin à leurs jours en 2016 en France. 1 adolescent sur 7 est en souffrance (15 %) et peut être considéré comme étant « à risque suicidaire ». Un phénomène qui se retrouve plus particulièrement chez les filles. Elles sont 3 fois plus nombreuses que les garçons, à passer à l’acte en prenant majoritairement des médicaments. Lors de la 21ème journée nationale de prévention du suicide du 2 févier 2017, le CHU de Bordeaux alerte sur l’augmentation significative des tentatives de suicide chez les moins de 16 ans, en particulier chez les filles de 13 à 15 ans.

Montpellier : Innover avec le 8e Congrès Français de Psychiatrie

« Le cerveau est la partie la plus sexy du corps humain » c’est la phrase mise en exergue du programme dense et varié du Congrès Français de Psychiatrie qui ouvrira ses portes du mercredi 23 jusqu’au samedi 26 novembre 2016 au Corum de Montpellier. L’auteur de cette citation n’est pas un psy, mais un artiste belge multidisciplinaire, Jan Fabre. Tout à la fois dessinateur, sculpteur, chorégraphe et metteur en scène, il est reconnu pour ses performances, ses provocations pour certains, largement inspirées par la métamorphose.

Dépression : en parler pour mieux la soigner, le CHU de Nîmes se mobilise

A l’occasion de la Journée européenne de la dépression du 27 octobre 2016, le CHU de Nîmes présente son pôle de Psychiatrie. Il détaille son offre de soins des urgences à l’accompagnement vers un retour au domicile, en passant par l’hospitalisation. Ces services dispensent toute une palette de thérapies présentée en détail. Par cette communication, le CHU de Nîmes rappelle l’importance de lutter contre les préjugés qui stigmatisent toujours trouble mental qui touche ou touchera une personne sur dix durant sa vie, principalement des femmes et le plus souvent au cours de leur adolescence.

Psychiatrie : le Kinball séduit les personnes suivies en hôpital de jour et leurs soignants

La science reconnait les bienfaits du sport sur la santé et chacun en est convaincu mais pas forcément motivé ni prêt à changer de comportement. Pourtant, au-delà du maintien de sa forme et de la protection contre certaines maladies cardiovasculaires, cancers, diabète, le sport favorise l’insertion sociale et améliore la lutte contre le stress et l’anxiété. Pour inciter les personnes souffrant de troubles mentaux à pratiquer une activité physique, le service des sports et le CHRU de Tours invitent depuis deux ans les patients suivis dans les structures de jour de psychiatrie et stabilisés à rejoindre l’un des 4 programmes sportifs : Kinball, gymnastique aquatique, course d’orientation et récemment la marche nordique. Pour promouvoir les vertus du sport sur la santé mentale, la journée du 13 septembre 2016 sera dédiée l’emblématique Kinball.

Suicide : Nîmes lance l’accompagnement VigilanS

« Maintenir le lien sans être intrusif et proposer des interventions adaptées ». VigilanS, dispositif innovant de veille et d’accompagnement après une tentative de suicide est déployé depuis mai 2016 au CHU de Nîmes. Depuis le lancement, 20 patients ont déjà été inclus dans le programme. La prévention des récidives est un enjeu de taille pour tous les établissements. En Languedoc-Roussillon plus de 2 000 personnes ont été hospitalisées suite un à une tentative de suicide.

Stimulation sensorielle des enfants en espace snoezelen

« Chez les enfants nous avons observé une diminution des symptômes autistiques, la réduction des comportements répétitifs, l’amélioration de la communication. Surtout, nous avons constaté un bien-être et une détente du jeune patient autiste » souligne les équipes du service de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHU de Clermont Ferrand. Engagées dans le projet de création d’un espace snoezelen dès 2013, elles se réjouissent aujourd’hui de voir leur mobilisation récompensée par l’inauguration de ce nouveau lieu de stimulation sensorielle et de relaxation.

Phobie scolaire : l’efficacité des thérapies cognitives et comportementales, un recul de 10 ans à Montpellier

La fin de l’année scolaire est l’occasion pour le CHU de Montpellier de faire le point sur la prise en charge des « refus scolaires anxieux ». Appelée « phobie scolaire » – anciennement le refus scolaire anxieux- ce trouble concerne des enfants déscolarisés depuis peu pour des raisons d’anxiété et de peur majeure d’aller à l’école. De plus en plus fréquente semble-t-il, la phobie scolaire va déstabiliser 5 à 28% des enfants et adolescents durant leur cursus scolaire ; une situation particulièrement difficile à gérer pour le jeune comme pour ses parents. Depuis 10 ans, l’unité du Dr Hélène Denis au CHU de Montpellier a développé une prise en charge spécifique.
Ces patients qui ont en général entre 11 et 16 ans sont reçus en hospitalisation de jour. Durant cette période, ils poursuivent leurs études au sein de l’unité et reçoivent des soins en thérapie cognitive et comportementale (TCC) à la fois en individuel et en groupe. Ces thérapies, peu répandues en France, ont montré leur efficacité puisque tous les enfants suivis à Montpellier ont pu reprendre leur scolarité.

Psychiatrie de l’Enfant : un nouveau bâtiment ultra-moderne et chaleureux

Adossée à l’Hôpital Couple Enfant, la nouvelle Unité de Psychiatrie de l’Enfant (UPE) vient d’inaugurer ses nouveaux locaux colorés et largement ouverts sur l’extérieur. Dans cet univers thérapeutique et chaleureux, les équipes accueillent les enfants âgés de 4 à 15 ans en consultations externes ou en hospitalisation complète selon la gravité des troubles psychiques et comportementaux.