CHU Rennes

Présentation

Etablissement pivot du GHT Haute Bretagne et classé dans les 10 premiers CHU de France, le CHU de Rennes offre une capacité d’hospitalisation de 1 657 lits et places répartis sur quatre sites. Au-delà d’un large éventail de services cliniques d’excellence, le CHU dispose d’un plateau médico-technique de pointe dédié au diagnostic et à la médecine interventionnelle. Il propose une offre de soins de premier niveau à la population rennaise et bretonne mais également une offre de recours. En 2020, l’établissement a accueilli 563 609 consultations, 130 545 patients en hospitalisation et enregistre 116 224 passages aux urgences (adultes, cardiologiques, pédiatriques, gynécologiques et obstétricales, ophtalmologiques, odontologiques).

Chaque jour, les 9 834 professionnels dont 915 médecins seniors relèvent les enjeux de santé publique et s’investissent au quotidien tant sur les enjeux liés à la crise sanitaire de la Covid-19 que dans la prise en charge des AVC, la lutte contre le cancer, la prise en charge des maladies cardio-vasculaires, des personnes âgées ou des spécialités telles que la chirurgie cardiaque, la neurochirurgie, la neuroradiologie et les maladies rares. En termes de recherche et d’innovation, le CHU est impliqué dans 14 unités mixtes de recherche, deux fédérations hospitalo-universitaires labellisées et dispose de 10 plateformes et infrastructures de recherche de haut niveau.

Avec son projet de reconstruction #NouveauCHURennes, l’établissement vise à regrouper sur un site unique l’ensemble des activités de médecine, de chirurgie et d’obstétrique pour mieux répondre à ses missions de soins, d’enseignement, de recherche, de prévention et d’innovation.

Infos pratiques

https://www.chu-rennes.fr/

CHU Rennes

2 rue Henri Le Guilloux
35033 RENNES cedex 9

02 99 28 43 21

Directrice de la communication :
Cécile Boisse
02 99 28 42 40
cecile.boisse@chu-rennes.fr
direction.communication@chu-rennes.fr

Gouvernance

Président du Conseil de Surveillance :
Nathalie APPERE

Directrice générale et présidente du directoire :
Véronique ANATOLE–TOUZET

Directeur général adjoint :
Frédéric RIMATTEI

Président de la Commission Médicale d’Etablissement, Vice-Président du Directoire :
Professeur Jean-Yves Gauvrit

Facultés

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de médecine :
Pr. Eric BELLISSANT

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) de pharmacie :
Pr Laurent VERNHET

Directeur de l’unité de formation et de recherche (UFR) d’odontologie :
Pr Sylvie JEANNE

Les articles du CHU Rennes

Une première en France : le CHU de Rennes a déployé le 1er système complet de pathologie numérique grâce au fonds Nominoë

Le Fonds Nominoë, fonds de dotation du CHU de Rennes, a permis d’équiper le service d’anatomie etrncytologie pathologiques d’un système de pathologie numérique : une première en France. Au termernde 7 mois de déploiement de l’application, avec le passage de l’optique au numérique, lesrnprofessionnels vivent aujourd’hui une véritable révolution technologique dans leurs pratiques. Grâcernà la solution Intellisite Pathology développée par la société Philips, les pathologistes analysentrndésormais les lames préalablement numérisées par les techniciens de laboratoire sur des écrans àrntrès haute définition, là où il était jusqu’alors nécessaire de les visualiser sous un microscope.

A Rennes, les futures mamans prennent rendez-vous en un clic

A Rennes, les futures mamans prennent leur rendez-vous en ligne, sur le site du CHU, www.chu-rennes.fr et sur www.doctolib.fr. Depuis le 12 septembre 2019, les consultations de la maternité étrennent ce nouveau service qui s’étendra aux autres spécialités conformément à la stratégie de fluidification des parcours patient adoptée par l’établissement.

Cancer, un système innovant adopté en anatomie pathologique à Rennes

Couplant numérique et IA, la nouvelle solution adoptée par les services d’anatomie pathologique du CHU de Rennes améliore la qualité et la fiabilité des diagnostics ainsi que leur partage en temps réel entre toutes les équipes. Une première en France, rendue possible grâce au Fonds Nominoë et à son millier de donateurs !

Prothèse de hanche en ambulatoire dynamique : opération et sortie debout le même jour à Rennes

100 patients opérés d’une prothèse de hanche ont bénéficié du savoir-faire rennais qui associe une chirurgie mini-invasive, qui épargne muscles et tendons, et une anesthésie modulée adaptée aux différents temps de l’intervention. Cette double compétence permet le réveil précoce d’un patient pleinement conscient, invité d’emblée à marcher en plein appui.

Chirurgie de la femme : une 1ère en France grâce à une collaboration Rennes – New York University

L’appareil urinaire de deux femmes femmes dont l’une âgée d’une soixantaine d’années vient d’être reconstruit en greffant un morceau de leur muqueuse buccale. Il s’agit d’une nouvelle technique opératoire importée des USA et adoptée pour la première fois en France par le CHU de Rennes. Cette innovation chirurgicale offre un nouvel espoir dans le traitement de la sténose de l’urètre, pathologie qui se traduit par des infections urinaires à répétition, une diminution du jet ou encore vidange vésicale incomplète.

Scanner, échographe, arceau de radioscopie mobile : entre imagerie et bloc opératoire, la nouvelle salle multimodale du CHU de Rennes

Avec l’installation d’un arceau de radioscopie, le CHU de Rennes vient de finaliser l’équipement de sa nouvelle salle d’imagerie interventionnelle partiellement ouverte il y a un an. Dans cette pièce high tech qui associe l’imagerie au bloc opératoire, déjà 1 000 patients atteints de cancers ont bénéficié de prélèvements biopsiques très ciblés et de traitements mini-invasifs spécifiques de leurs lésions oncologiques. Située au premier niveau du centre urgences réanimations (CUR), cette salle réunit les trois modalités de guidage en imagerie : un scanner interventionnel doté d’un large tunnel, un échographe de dernière génération permettant la fusion d’images (synchronisation d’imageries en coupe et de l’échographe), et un arceau de scopie mobile optimisant le guidage des instruments grâce à des images en temps réel.

Feu vert et soutien national au CHU de Rennes pour sa reconstruction

Le projet de reconstruction du CHU de Rennes sur le site de Pontchaillou, évalué à 585 Millions d’euros (toutes dépenses confondues) va bénéficier d’un soutien financier national d’un montant de 87 M€, soit 22% du coût total de la phase 1 (397M€) ; le reste du financement sera couvert par auto-financement et par emprunt. La décision a été prise par le Ministère des Solidarités et de la Santé le 25 juillet 2019 après avis favorable définitif du COPERMO* réuni le 16 juillet 2019.