180 000 enfants en retard d’apprentissage aidés par le nouveau réseau

120 000 à 180 000 enfants de la région Nord-pas de calais sont concernés par les troubles du neurodéveloppement soit 12 à 17% des enfants scolarisés. Constatant l'absence de coordination régionale dans la démarche diagnostique, d'accompagnement et de soins entre les diverses structures et les professionnels de santé, le Réseau Troubles du neurodéveloppement de la région Nord Pas de Calais a été institué. Sa vocation : assurer à chaque enfant la prise en charge la plus appropriée à son état de santé, à proximité de son domicile et dans un cadre structuré. Signée le 28 juin 2006, la convention constitutive permet une intervention plus rapide et personnalisée par des professionnels formés.

120 000 à 180 000 enfants de la région Nord-pas de calais sont concernés par les troubles du neurodéveloppement soit 12 à 17% des enfants scolarisés. Constatant l’absence de coordination régionale dans la démarche diagnostique, d’accompagnement et de soins entre les diverses structures et les professionnels de santé, le Réseau Troubles du neurodéveloppement de la région Nord Pas de Calais a été institué. Sa vocation : assurer à chaque enfant la prise en charge la plus appropriée à son état de santé, à proximité de son domicile et dans un cadre structuré. Signée le 28 juin 2006, la convention constitutive permet une intervention plus rapide et personnalisée par des professionnels formés.

Les membres du réseau
La prise en charge des enfants présentant des troubles du neurodéveloppement étant multidisciplinaire, le réseau rassemble des neuropédiatres, des médecins scolaires, des Centres Médico-psychlogiques, des Centres Médico-psycho-pédagogiques, des professionnels paramédicaux, mais également des médecins généralistes, des pédiatres et des associations. Le réseau est composé de :
– les pédiatres des Centres Hospitaliers, des Centres de santé et des CAMSP
– les pédiatres libéraux, médecins généralistes
– les médecins de rééducation
– les médecins de l’Education Nationale
– les pédopsychiatres
– les orthophonistes
– les psychologues
– les psychomotriciens
– les professionnels de l’enseignement

Les avantages du réseau
Proximité, réactivité, diminution des listes d’attente, meilleure intégration, concertation et implication de la chaîne des acteurs de l’éducation et de la santé… tels sont les pricipaux avantages d’un travail coordonné dans le cadre du nouveau Réseau Troubles du neurodéveloppement de la région Nord Pas de Calais.

Importance des troubles d’apprentissages
Reconnus prioritaires par les Ministères de la Santé et de l’Education Nationale, les troubles de l’apprentissage scolaires ont constitué un des 4 thèmes de la Conférence Nationale de Santé en 2001 et font partie de la problématique de l’handicap.

Actuellement, le nombre d’enfants pour lesquels un diagnostic de troubles d’apprentissage est porté augmente de façon exponentielle depuis que les médecins sont capables d’identifier ces troubles. Beaucoup d’enfants en échec scolaire, voire même d’enfants présents dans les structures médico-sociales (IME ou établissements pour troubles du comportement) présentaient des troubles non diagnostiqués…et qui s’avèrent des troubles d’apprentissage ou des maladies neurodéveloppementales.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.