20 mars : 6e Journée Française de l\’Allergie

La pollution est 5 à 10 fois plus élevée à l’intérieur qu’à l’extérieur1… et c’est pourtant dans des espaces clos que nous passons près de 90% du temps2. La mauvaise qualité de l’air intérieur accentue la survenue de nombreusesrnallergies. Souvent non diagnostiquées, ces allergies s’aggravent lorsqu’elles ne sont pas prises en charge. C’est pour alerter le grand public et lui apporter des conseils pratiques que l’Association Asthme & Allergies et les allergologuesrnconsacrent la 6ème Journée Française de l’Allergie aux allergènes de l’air intérieur. Un « tchat » permettra aux Français de dialoguer toute la journée avec des spécialistes pour leur permettre de décrypter l’environnement qui les entoure au quotidien. Des solutions existent tant pour améliorer son environnement intérieur et le rendre moins allergisant que pour traiter les symptômes de l’allergie. Elles sont d’autant plus efficaces que l’on agit précocement !

Révéler le lien entre allergies et qualité de l’air intérieur
25 à 30% de Français sont aujourd\’hui allergiques3, sans pour autant que chacun ait pleinement conscience de l’ampleur du phénomène et de ses causes.
Nous passons de plus en plus de temps, presque 90%4, dans des lieux clos. Le logement, le bureau, les transports… constituent donc une priorité en matière de qualité de l’air : quels sont les allergènes qui y sont présents ? Dans quelles mesures les activités humaines, les équipements, les produits de consommation… sont-ils des facteurs aggravant le risque de développer une allergie ? Comment en pratique limiter leur développement ?
Tous ces questionnements seront au coeur de la 6ème Journée Française de l’Allergie. C’est pour favoriser une meilleure compréhension du lien entre qualité de l’air intérieur et allergies,
éviter l’apparition de celles-ci et inciter à leur prise en charge que l’Association Asthme & Allergies et la communauté des allergologues consacrent cette journée du 20 mars 2012 aux allergènes de l’air intérieur.
Les causes d’allergies sont nombreuses et variées au sein d’un même espace. A l’intérieur des locaux, de nombreux allergènes sont présents comme les acariens, les animaux domestiques, les blattes et les moisissures. Le phénomène est d’autant plus préoccupant
qu’aux allergènes s’ajoutent les polluants « domestiques » qui potentialisent le risque d’allergies : tabac, matériaux de construction, d\’ameublement, produits d\’entretien, parfums
d’intérieur…

Vivre dans des locaux où l’air est de mauvaise qualité (allergènes et polluants) influe sur le développement des allergies. Il est donc aujourd’hui nécessaire de susciter une véritable prise de conscience et d’alerter sur la nécessité de s’informer sur la manière de limiter les sources d’allergies. Des solutions existent pour améliorer durablement la qualité de vie des personnes en souffrance et elles sont d’autant plus efficaces que l’on agit précocement !

Le 20 mars 2012 : « tchat » avec les allergologues pour décrypter son air intérieur
Fidèle à sa tradition de partage entre le public et la communauté des allergologues, la Journée Française de l’Allergie sera l’occasion d’un « tchat » exceptionnel, le 20 mars 2012. Il permettra aux Français de dialoguer avec des allergologues et des conseillers médicaux en environnement intérieur tout au long de la journée et d’obtenir en direct des réponses à leurs questions via le site de référence : www.allergiesairinterieur.org
Le site Internet www.allergiesairinterieur.org offrira dès le 20 mars un accès à uneinformation complète et illustrée sur les allergies provoquées par l’air intérieur, les solutions pour limiter le risque et des informations sur le processus à suivre en cas de symptômes allergiques. Pour faire vivre ce dialogue dans le temps, un module « Questions/Réponses » sera en ligne à partir du 21 mars et durera tout le mois d’avril.
Les allergologues et de nombreux pharmaciens relayeront cette campagne de prévention grand public sur le terrain. Les communautés Facebook et Twitter d’Asthme & Allergies s’en feront également l’écho.

La Journée Française de l’Allergie est organisée à l’initiative de l’Association Asthme & Allergies en partenariat avec l’Association Nationale de Formation Continue en Allergologie (ANAFORCAL), la Société Française d’Allergologie (SFA), le Syndicat National des Allergologues (SYFAL), l’Association Française pour la Prévention des Allergies (AFPRAL), le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), le Comité Français d\’Observation des Allergies (CFOA), avec le parrainage de la WAO (World Allergy Organisation) et le soutien du laboratoire Stallergenes et de la Fondation URGO.
Soutenant cette démarche d’information et d’échange avec le grand public, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) est également partenaire de la Journée Française de l’Allergie 2012. Il apportera son savoir-faire et ses connaissances, accumulés depuis plus de 10 ans. Ce partenariat exceptionnel est le signe d’un engagement des communautés scientifiques et médicales à l’égard du grand public encore trop touché par les allergènes et polluants de l’air intérieur.

www.facebook.com/associationasthmeetallergies / @AsthmeAllergies
1 Observatoire de la qualité de l’air intérieur
2 Agence nationale de sécurité sanitaire de l\’alimentation, de l\’environnement et du travail
3 Demoly P et al. Rev Fr Allergol 2011 ; 51 :64-72
4 Agence nationale de sécurité sanitaire de l\’alimentation, de l\’environnement et du travail

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.