25 films sélectionnés pour le 1er festival de télévision santé

25 films de 4 à 26 minutes sont présentés en compétition officielle au cours du premier Festival de télévision santé, qui se déroulera à Marseille les 29 et 30 novembre 2007. Clips de prévention, métiers de la santé, prise en charge d'une pathologie, conseils aux sportifs, progrès de la recherche… ces films grand public, produits par des centres hospitaliers, des mutuelles, des sociétés audiovisuelles ou des organismes de recherche, abordent la santé sous tous les angles. Les lauréats seront désignés par un jury, composé de 6 personnes représentant les usagers, le monde de la santé et des médias et présidé par Michel Cymes, animateur du Magazine de la santé sur France 5.

25 films de 4 à 26 minutes sont présentés en compétition officielle au cours du premier Festival de télévision santé, qui se déroulera à Marseille les 29 et 30 novembre 2007. Clips de prévention, métiers de la santé, prise en charge d’une pathologie, conseils aux sportifs, progrès de la recherche… ces films grand public, produits par des centres hospitaliers, des mutuelles, des sociétés audiovisuelles ou des organismes de recherche, abordent la santé sous tous les angles. Les lauréats seront désignés par un jury, composé de 6 personnes représentant les usagers, le monde de la santé et des médias et présidé par Michel Cymes, animateur du Magazine de la santé sur France 5.

Le public est invité à assister gratuitement à la projection des films en compétition le 29 novembre de 16h à 18h, et le 30 novembre de 14h à 18h.

La remise des prix, également ouverte au public, aura lieu le 20 novembre à 20h. Parallèlement à la compétition, une centaine de films seront proposés au marché du film de santé destiné aux professionnels.

Créé pour répondre au besoin croissant de programmes santé destinés au grand public, le festival de télévision de santé réunira professionnels de santé, producteurs, diffuseurs, spécialistes de la communication, associations de santé, journalistes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.