« 6 milliards d’Autres » : l’expo à regarder et à écouter

« Le sens de la vie, c'est la lutte. Celui qui lutte dans sa vie comprend la valeur de la vie !» : ces paroles d'une femme népalaise, pays parmi les dix plus pauvres au monde selon les spécialistes, sont extraites des milliers de témoignages recueillis pour « 6 milliards d'Autres », titre de l'exposition de Yann Arthus-Bertrand installée au CHU de Nancy jusqu'au 29 novembre 2010. Sixième étape de ce tour des CHU de France pour cet événement original, l'établissement lorrain a choisi le hall de l'Institut lorrain du coeur et des vaisseaux Louis Mathieu pour installer dans le vaste hall les deux yourtes où sur de grands écrans plats, les visiteurs peuvent voir et entendre la mondialisation autrement.

« Le sens de la vie, c’est la lutte. Celui qui lutte dans sa vie comprend la valeur de la vie !» : ces paroles d’une femme népalaise, pays parmi les dix plus pauvres au monde selon les spécialistes, sont extraites des milliers de témoignages recueillis pour « 6 milliards d’Autres », titre de l’exposition de Yann Arthus-Bertrand installée au CHU de Nancy jusqu’au 29 novembre 2010. Sixième étape de ce tour des CHU de France pour cet événement original, l’établissement lorrain a choisi le hall de l’Institut lorrain du coeur et des vaisseaux Louis Mathieu pour installer dans le vaste hall les deux yourtes où sur de grands écrans plats, les visiteurs peuvent voir et entendre la mondialisation autrement.

« Quel est le sens de la vie ? » A partir de cette question existentielle universelle et atemporelle aux multiples approches, l’exposition présente les réponses contrastées des êtres humains de la planète Terre. Du Béninois qui affirme que « chaque être humain a son destin tracé dans sa main », à l’Américaine pour qui le sens de la vie c’est « l’amour sous toutes ses formes », en passant par les témoignages d’une Éthiopienne « c’est travailler dans les champs, vendre les récoltes et aller chercher à manger » ou d’une femme roumaine « certains sont nés pour être heureux, d’autres non » : les paroles de ces 6 milliards d’Autres (dont nous sommes !) en VO sous titrées tissent les fils d’une pensée mondialisée au-delà des frontières, des régimes politiques, des choix économiques. Optimistes, fatalistes, spirituelles ou pragmatiques, se croisent, se heurtent, se répondent des mots, des phrases pour évoquer la vie de l’espèce humaine.

« 6 milliards d’Autres » est composé d’une série de clips vidéo qui, mis bout à bout, brosse le portrait de l’Homme du début du 21e siècle mettant en lumière sa part d’universalité et sa part d’individualité. Famille, sens de la vie, progrès et rêves d’enfants : le CHU de Nancy accueille une partie de l’exposition du 5 au 29 novembre 2010 à l’Institut lorrain du coeur et des vaisseaux Louis Mathieu sur son site de Brabois. Ouverte à tous, l’installation montre ce « face à face singulier » qui révèle l’incroyable diversité des sentiments humains et leur étonnante unicité. Ecouter et regarder ces témoins d’un jour c’est aussi, à l’abri de ces yourtes matricielles, l’opportunité de prendre de la hauteur, pour voir d’en haut notre monde et d’entendre battre le pouls de notre humanité.

Basé sur l’écoute de l’autre, la tolérance à la diversité des modes de vie, des cultures et des spiritualités, « 6 milliards d’Autres » est constitué de plus de 5 600 interviews tournées sur 4 ans dans 78 pays. Lancé il y a 6 ans par Yann Arthus-Bertrand avec Sibylle d’Orgeval et Baptiste Rouget-Luchaire via la fondation GoodPlanet, le projet soutenu depuis son origine par BNP Paribas a donné lieu depuis 2009 à une exposition itinérante.

En savoir + sur
Le projet www.6milliardsdautres.org
La fondation Good Planet

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.