Amiens mise sur la simulation de haut vol

Le plus grand centre polyvalent de simulation en santé européen, ouvert depuis janvier 2016 à Amiens, s'équipe d'une cellule sanitaire d'hélicoptère. Un dispositif rare qui permet des formations sur les transports sanitaires héliportés adultes et pédiatriques.

Le plus grand centre polyvalent de simulation en santé européen, ouvert depuis janvier 2016 à Amiens, s’équipe d’une cellule sanitaire d’hélicoptère. Un dispositif rare qui permet des formations sur les transports sanitaires héliportés adultes et pédiatriques.
La nouvelle plateforme aéro-médicale de formation et de recherche HéliSimu® a été installée début décembre 2016 grâce au don d’une cellule d’hélicoptère par la Fondation Airbus-Helicopters. La cabine a été préparée par le lycée amiénois Delambre-Montaigne. Les élèves de filières professionnelles investis sur le projet peuvent ainsi prétendre à une qualification en peinture aéronautique favorisant leur insertion dans le monde du travail. 
Un équipement pédiatrique autonome
Ce type de dispositif reste rare. Celui installé à SimUSanté® a la particularité de disposer d’un équipement pédiatrique autonome et d’un système d’oxygénation par membrane extra-corporelle ou unité mobile d’assistance circulatoire (UMAC) qui permet de mettre le patient en circulation et oxygénation avant de rejoindre un bloc opératoire.
Une cellule sanitaire d’ambulance de réanimation à haut niveau de sécurisation des soins a été également équipée. Un travail de recherche avec l’Institut d’Ingénierie en Santé de l’Université Picardie Jules Verne a permis de concevoir un aménagement intérieur des ambulances de réanimation parfaitement adapté aux soins d’urgence. Depuis novembre 2016, les premières ambulances issues de ce projet de recherche sont opérationnelles au SMUR d’Amiens. 
Un robot spécialisé pour les enseignements en chirurgie
D’autres nouveautés comme les enseignements spécialisés en chirurgie avec le robot Rosa®, suite aux premières mondiales réalisées par les équipes du CHU Amiens-Picardie, sont désormais accessibles en simulation. L’acquisition de simulateurs très haute-fidélité permet des formations spécifiques en réanimation et en chirurgie cardiaque.
Des séances de simulation " in situ
Le soutien du Crédit Agricole Brie Picardie via le Fonds de Dotation CA Brie Picardie Mécénat § Solidarité et du Groupe Gueudet ont du reste permis de donner vie à SimUMobile® : des séances de simulation itinérantes "in situ" avec des moyens pédagogiques adaptés (haute-fidélité). En pratique, il s’agit de déplacer les moyens humains et logistiques de simulation dans les structures de santé pour favoriser un apprentissage contextualisé avec les équipes locales constituées dans leur environnement familier. 
6300 personnes formées en un an
Porté par le CHU Amiens – Picardie en partenariat avec l’Université de Picardie Jules Verne et Inauguré le 5 décembre 2016, SimUSanté® est un espace d’apprentissage partagé par tous les acteurs en santé, de la formation initiale à la formation continue. Installé au cœur du Pôle Santé d’Amiens, il regroupe sur plus de 4 000 m², 51 espaces de simulation abritant des équipements pédagogiques de haute technologie et des environnements de travail fidèlement reconstitués (domicile, officine, hôpital). 
SimUSanté® a accueilli depuis janvier 2016, plus de 8 000 personnes dont 6 300 en formation.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.