Cardio : Clermont-Ferrand innove avec une chirurgie mini-invasive assistée par vidéo-thoracoscopie 3D

Clermont-Ferrand a réalisé sa première intervention de chirurgie cardiaque par voie mini-invasive, le 31 janvier 2017. Pionnier, le CHU vient d’équiper son bloc opératoire de chirurgie cardiovasculaire l’équipement en vidéo 3D. Pour le moment cette technologie permet d’opérer les pathologies cardiovasculaires liées à la valve mitrale, sans ouvrir le sternum (sternotomie). Dans un avenir très proche, les pathologies liées à la valve aortique pourront également bénéficier de cet approche mini-invasive.
Clermont-Ferrand a réalisé sa première intervention de chirurgie cardiaque par voie mini-invasive, le 31 janvier 2017. Pionnier, le CHU vient d’équiper son bloc opératoire de chirurgie cardiovasculaire l’équipement en vidéo 3D. Pour le moment cette technologie permet d’opérer les pathologies cardiovasculaires liées à la valve mitrale, sans ouvrir le sternum (sternotomie). Dans un avenir très proche, les pathologies liées à la valve aortique pourront également bénéficier de cet approche mini-invasive. 
Des incisions de quelques centimètres seulement permettent d’introduire la caméra dans le thorax. Le chirurgien dispose ainsi d’une vision parfaite et en profondeur du cœur. Grâce au port de lunettes 3D, le chirurgien peut opérer avec la plus grande précision en observant des images de qualité sur un grand écran situé en face de lui. Le cœur est ensuite arrêté, le temps de la réparation ou du remplacement de la valve, avec la mise en place d’une Circulation Extracorporelle fémoro-fémorale. 
En dehors des complications liées à la chirurgie cardiaque, cette technique permet une récupération postopératoire des patients plus rapide, une réduction de la durée des hospitalisations, un taux de transfusion sanguine plus faible et une nette réduction de la douleur postopératoire par la réalisation d’une anesthésie locorégionale adaptée. 
L’équipement 3D de dernière génération assure une perception visuelle du chirurgien et garantit des gestes chirurgicaux pointus et précis. En bref, c’est une sécurité supplémentaire pour le patient. Actuellement, deux patients par semaine sont opérés au CHU grâce à cette technique. 
Le développement de cette chirurgie cardiaque mini-invasive répond à une demande croissante de la part des patients de mieux en mieux informés de l’évolution des technologies et complète l’offre de soins innovante proposée en Auvergne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.