CHRU de Tours : une coordination concertée avec les 6 hôpitaux supports de GHT

Dans la nouvelle configuration hospitalière, les synergies territoriales entre hôpitaux publics devront garantir un égal accès de tous les habitants à des soins sécurisés et de qualité. En région Centre-Val de Loire, il revient au CHRU de Tours de coordonner les missions de référence et de recours, d’enseignement et de formation médicale des professionnels médicaux, de recherche et de gestion de la démographie médicale avec les 6 établissements supports des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), 1 par département. "Les premières conférences hospitalo-universitaires" se tiendront du 9 au 13 mai 2016,
Dans la nouvelle configuration hospitalière, les synergies territoriales entre hôpitaux publics devront garantir un égal accès de tous les habitants à des soins sécurisés et de qualité. En région Centre-Val de Loire, il revient au CHRU de Tours de coordonner les missions de référence et de recours, d’enseignement et de formation médicale des professionnels médicaux, de recherche et de gestion de la démographie médicale avec les 6 établissements supports des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), 1 par département. "Les premières conférences hospitalo-universitaires" se tiendront du 9 au 13 mai 2016, au Centre Hospitalier de Blois. Cette large concertation est co-organisée par le CHRU de Tours et la FHF Centre-Val de Loire avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé.
16 disciplines médicales à fort enjeu dans la région ont été retenues. Chacune d’elle sera étudiée en atelier qui réunira le médecin coordonnateur universitaire du CHRU de Tours et l’ensemble des chefs de service des 6 établissements de référence, supports de GHT à savoir : le Centre Hospitalier (CH) de Bourges pour le département du Cher, le CH de Chartres pour le département de l’Eure-et-Loir, le CH de Châteauroux pour le département de l’Indre, le CHRU de Tours pour le département d’Indre-et-Loire, le CH de Blois pour le département du Loir-et-Cher, le CH Régional d’Orléans pour le département du Loiret.
Les échanges porteront sur la construction d’un plan d’action autour des 4 objectifs prioritaires 
– La réduction des taux de fuite en dehors de la région pour les spécialités et le recours, en structurant des filières patients, notamment entre les établissements de référence et les établissements de recours que sont le CHRU de Tours et le CHR d’Orléans,
– L’optimisation de la gestion prévisionnelle des carrières médicales compte tenu des problématiques de démographie médicale au sein de la région,
– L’enseignement universitaire,
– La structuration régionale de la recherche et la volonté de mettre à disposition les infrastructures de la DRCI.

Les disciplines médicales identifiées 
– Anesthésie – réanimation,
– Cancérologie,
– Cardiologie,
– Chirurgie générale et digestive,
– Gastro-entérologie,
– Gériatrie,
– Gynécologie – obstétrique,
– Imagerie,
– Médecine interne,
– Neuro-vasculaire,
– Ophtalmologie,
– Orthopédie – traumatologie,
– Pédiatrie,
– Pneumologie,
– Psychiatrie,
– Médecine d’urgence
La Faculté de Médecine du Centre-Val de Loire est partie prenante dans la démarche, compte tenu des enjeux d’enseignement, de formation et de démographie médicale dans la région.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.