Des logiciels s’invitent dans toutes les activités

Comme toutes les institutions, le CHU de Rennes a commencé par informatiser ses traitements administratifs (la paie, la comptabilité, la facturation). Puis, peu à peu, l'informatique s'est étendue aux domaines techniques liés aux équipements biomédicaux (l'imagerie, les laboratoires...), jusqu'au coeur du métier : les soins. En 2004, le CHU de Rennes a initié une démarche d'informatisation aux urgences pédiatriques de l'Hôpital-Sud et au service d'accueil et de traitement des urgences adultes de l'Hôpital Pontchaillou avec le logiciel Résurgences en 2005. Aujourd'hui Rennes dresse un premier bilan encourageant et positif : 100% des dossiers ont été informatisés et la qualité de leurs contenus contribue à garantir aux patients une meilleure qualité des soins.

Comme toutes les institutions, le CHU de Rennes a commencé par informatiser ses traitements administratifs (la paie, la comptabilité, la facturation). Puis, peu à peu, l’informatique s’est étendue aux domaines techniques liés aux équipements biomédicaux (l’imagerie, les laboratoires…), jusqu’au coeur du métier : les soins. En 2004, le CHU de Rennes a initié une démarche d’informatisation aux urgences pédiatriques de l’Hôpital-Sud et au service d’accueil et de traitement des urgences adultes de l’Hôpital Pontchaillou avec le logiciel Résurgences en 2005. Aujourd’hui Rennes dresse un premier bilan encourageant et positif : 100% des dossiers ont été informatisés et la qualité de leurs contenus contribue à garantir aux patients une meilleure qualité des soins.

Résurgences a permis notamment de répondre à différents enjeux majeurs
Pratique, elle propose, entre autres, la localisation des patients, leur historique, la structuration du dossier de soins, l’accès partout à son intégralité, les éditions des différents documents de sortie conformément au standard qualité défini ;
L’application représente aussi un plus pour l’organisation. Elle fournit une traçabilité et une sécurité des informations sur les patients. Son intégration avec le système d’information hospitalier autorise une communication avec les différentes applications (le serveur de résultats des laboratoires, l’historique Susie, application permettant d’accéder aux informations médicales des hospitalisations antérieures du patient…). Enfin, par son exhaustivité, Résurgences constitue une base de données précieuse notamment pour la recherche clinique.

Cet outil doit encore évoluer pour s’intégrer parfaitement à l’organisation des soins des équipes soignantes, avec notamment la mise en place au cours de l’année de la planification individuelle et collective des soins, de différents guides de prescription et de protocoles de soins adaptés au patient, d’améliorations dans le dossier de soins « papier » transmis dans les unités de soins, des prescriptions en lien avec le Vidal.
Tout ceci n’aurait été possible sans la forte implication de l’ensemble du personnel de ces services ; lesquels, malgré le bouleversement des habitudes de travail et des modes d’organisation, ont contribué au succès du déploiement de l’application. L’introduction du logiciel Résurgences dans l’hôpital représente la première brique du système d’information orienté « patient » que le CHU de Rennes va mettre en place dans le cadre du projet SYNAPSE 2006-2010.

Logiciel de gestion des transports
Afin de remédier à l’obsolescence technique du logiciel de gestion des transports « PTAH » et d’améliorer l’interface proposée au personnel des unités de soins, le CHU a décidé en 2005, au terme d’un appel d’offres, d’acquérir la nouvelle version de ce logiciel. Un groupe projet travaille depuis quelques mois afin de mettre en place ce logiciel qui devrait permettre une meilleure traçabilité des transports des patients, une sécurité accrue lors de la saisie des demandes et une amélioration lors de la recherche des services de destination. Cette nouvelle version de « PTAH » sera installée dans les services le 30 janvier 2006 à l’issue de la période de formation des utilisateurs concernés.

Historique Susie
Depuis l’été 2005, l’application intranet « Historique Susie », développée par les ingénieurs du DEFSI, est déployée au CHU afin de satisfaire les besoins de consultation des comptes-rendus et courriers médicaux des patients. « L’Historique Susie » est une interface sécurisée, accessible depuis l’ensemble des postes informatiques du CHU, permettant d’effectuer des recherches au sein des bases de données SUSIE installées dans les secrétariats médicaux.
Cet outil déployé aujourd’hui aux urgences de l’Hôpital Pontchaillou, aux urgences pédiatriques, et dans les différents services de court séjour a pour objectif de faciliter le partage d’informations entre services lors de la prise en charge d’un patient. Depuis sa mise en service, 200 dossiers sont en moyenne consultés par jour via « l’Historique Susie ».
Les fonctionnalités de cette application seront très prochainement étendues afin de prendre en compte d’autres informations médicales issues de divers logiciels du CHU.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.