Des pas pour la vie 2009, faire parler de nouvelles chevilles

Dépistage gratuit des artérites des membres inférieurs : pour la 2e année consécutive, la Société française de Médecine Vasculaire et l'Institut de l'athérothrombose s'associent pour promouvoir le dépistage de l'AOMI (artériopathie oblitérante des membres inférieurs) à travers la campagne « Des pas pour la vie ». Le CHU de Nice relaie l'initiative en partenariat avec l'association régionale de médecine vasculaire, jeudi 26 novembre 2009, Atrium Hôpital St Roch, Place Marshall à Nice.

Dépistage gratuit des artérites des membres inférieurs : pour la 2e année consécutive, la Société française de Médecine Vasculaire et l’Institut de l’athérothrombose s’associent pour promouvoir le dépistage de l’AOMI (artériopathie oblitérante des membres inférieurs) à travers la campagne « Des pas pour la vie ». Le CHU de Nice relaie l’initiative en partenariat avec l’association régionale de médecine vasculaire, jeudi 26 novembre 2009, Atrium Hôpital St Roch, Place Marshall à Nice.

Qui est concerné ?
Les femmes et les hommes de plus de 60 ans, qui ressentent une douleur à la marche. Mais, 60 à 80 % des patients n’ont aucun symptôme apparent ou n’en ont pas connaissance. Les facteurs de risque suivants doivent pousser à la consultation : le tabagisme, le diabète, l’obésité, l’hypertension artérielle, les anomalies du cholestérol, les antécédents cardiovasculaires familiaux directs, le manque d’exercice physique…

Le dépistage est simple
Par une simple mesure de pression à la cheville, le médecin peut établir un diagnostic sûr et favoriser une prise charge rapide et adaptée du patient. Les professionnels de santé informeront les personnes sur la pathologie et selon les résultats du dépistage. Les patients seront ensuite orientés vers leur médecin traitant pour la suite à donner.

En 2008 en France, environ 6200 personnes ont bénéficié du dépistage gratuit de l’AOMI parmi lesquels 54% de femmes et 46% d’hommes.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.